Archive pour juin, 2012

Le Saint Graal

 

 

Le Saint Graal dans Le saint Graal 5cbe62b611-201x300

 

 

 

LE SAINT GRAAL

 Un esprit sain

Un cœur pur

Un corps sain

 Selon la légende du Graal, Joseph d’Arimathie recueillit dans une coupe, la coupe utilisée au cours de la Cène, le sang qui coulait du flanc transpercé de Jésus crucifié. Il récupéra également la lance ensanglantée qui avait causé cette blessure. Après bien des péripéties, ces objets furent confiés au roi Titurel. Celui-ci construisit un château sur une haute montagne (le mont Salvat) et, entouré de saints et chastes chevaliers, il assura la garde des précieuses
reliques. Le château du Graal devint un centre spirituel à partir duquel rayonnèrent de puissantes influences bénéfiques.

Cependant, plus bas dans la vallée vivait un chevalier noir, Klingsor, qui n’était pas chaste mais qui voulait devenir chevalier du Graal. Le roi Titurel voyant son coeur rempli de mauvais désirs lui refusa son admission. Klingsor décida alors de se venger et il jura que s’il ne pouvait pas servir le Graal, le Graal le servirait.

 

Klingsor se mutila afin de conserver sa force créatrice et il devint un magicien noir. Il bâtit un château entouré d’un jardin magique qu’il peupla de filles d’une grande beauté émettant le parfum des fleurs. Les chevaliers qui se rendaient au château du Graal ou qui en revenaient devaient obligatoirement passer devant la demeure de Klingsor et ils étaient attirés et séduits par les filles-fleurs. Beaucoup d’entre eux manquaient ainsi à leur voeu de chasteté et ils devenaient prisonniers du magicien noir.

 

alexsands-the-great-by-kirsi-salonen1-226x300 dans Le saint Graal

 

 

Le roi Amfortas, qui avait succédé à son père Titurel, constatant les ravages ainsi causés dans les rangs des gardiens du Graal, décida de combattre Klingsor. A cette fin, il s’arma de la sainte lance. Mais Klingsor évita la confrontation et il lui fit rencontrer Kundry, une femme resplendissante de beauté, la reine des filles-fleurs.

 

Amfortas succomba finalement aux charmes de Kundry et, tandis qu’il l’enlaçait, Klingsor surgit, s’empara de la sainte lance et blessa Amfortas désarmé. Celui-ci fut sauvé par des chevaliers accourus à son secours, mais il resta affligé d’une blessure qui ne pouvait pas guérir, et la sainte lance était maintenant aux mains de Klingsor.

 

Amfortas souffrait atrocement de sa blessure, à la fois physiquement et moralement. Pourtant, il existait une prophétie disant qu’il pourrait être guéri par « un chaste fou, illuminé par la pitié ». Mais le roi pensait que la
mort viendrait avant que cette occasion se présente. Un jour, Parsifal, un jeune ingénu au coeur pur, arriva par hasard au château du Graal. Parsifal, dont le père était mort en combattant au loin, avait été élevé par sa mère dans
une épaisse forêt afin de le tenir à l’écart de l’agitation du monde et des dangers de la guerre. Les chevaliers pensent que Parsifal pourrait bien être celui qui serait capable d’accomplir la prophétie.

 

Parsifal assiste de loin à la célébration du service du Graal, dont l’objet est de soutenir l’ardeur des chevaliers en les incitant à mener une vie pure et secourable. Le roi Amfortas redoute cette cérémonie car lorsqu’il découvre le saint calice (le Saint Graal) sa blessure recommence à saigner douloureusement. Sans comprendre pourquoi, Parsifal, ému de compassion, ressent la terrible souffrance d’Amfortas. Mais lorsque les chevaliers l’interrogent après la cérémonie, il est incapable de s’expliquer et il est finalement mis à la porte du domaine.

 

c5cf4dc312-198x300

 

 

Parsifal, en s’en allant, se dirige vers le château de Klingsor. Celui-ci le guette et se méfie de lui, car c’est un fou, un fou ignorant la sagesse du monde (sagesse qui consiste principalement à défendre ses intérêts et à profiter autant que possible des avantages et des plaisirs du monde). Celui qui possède cette sagesse peut être pris facilement au piège des filles-fleurs, mais la simplicité de Parsifal le protège.

 

 

Quand les filles-fleurs s’assemblent autour de lui pour le tenter, il apprécie seulement leur beauté et leur parfum. Klingsor juge alors nécessaire d’utiliser le puissant pouvoir de séduction de Kundry. Celle-ci fait appel aux sentiments de Parsifal. Elle lui parle de l’amour que sa mère éprouvait pour lui et du chagrin qu’elle a ressenti lors de son départ. Elle lui dit qu’il existe un autre amour entre un homme et une femme, un amour qui pourrait combler ses désirs, et elle imprime longuement sur ses lèvres un ardent baiser … Un lourd silence s’établit … Parsifal est profondément troublé. Mais le souvenir de l’atroce souffrance d’Amfortas lui vient à l’esprit et le calice du Graal lui apparaît. Il se libère alors des bras de Kundry en s’écriant : « Je connais maintenant l’affreuse tentation qui affole mes sens … Je sais pourquoi le monde entier est troublé, agité et souvent honteusement égaré par les épouvantables passions du coeur… Car l’amour qui brûle en toi n’est que sensualité, et entre cet amour et celui d’un coeur pur il y a un abîme aussi profond que celui qui sépare le Ciel de l’Enfer ».

 

acbbece11-190x300

 

 

Lorsque Kundry doit s’avouer vaincue, elle entre dans une violente colère et elle fait appel à Klingsor. Celui-ci arrive armé de la Sainte Lance qu’il jette avec force sur Parsifal. Mais la pureté de Parsifal le protège et la Lance plane inoffensive au-dessus de sa tête. Il la saisit et il fait avec elle le signe de la croix. Le château et le jardin magique de Klingsor tombent aussitôt en ruines. Pendant des années, Parsifal va parcourir le monde et il rencontrera
de nombreuses difficultés. Jamais, cependant, il ne fera usage de la sainte lance pour combattre un ennemi ou pour subvenir à ses besoins personnels.Il ne s’en servira que pour soulager des affligés, nourrir des affamés ou
guérir des malades.

 

Après toutes ces tribulations, il arrive un jour au château du Graal. Cette fois-ci il est accueilli avec joie par les chevaliers, qui reconnaissent la sainte lance. Parsifal approche la Lance de la blessure du roi. La plaie se referme, Amfortas est guéri. Parsifal reste définitivement au château du Graal. Il succède à Amfortas et il devient le roi et le gardien du Graal. ~

 

dragonor411-231x300

 

 

Ce récit est un résumé de la légende du Graal reprise par Richard Wagner dans son célèbre drame musical : Parsifal.
Cette légende a été commentée par un  initié et nous ne donnerons dans ce  recit que la signification de la Coupe et de la Lance qui constituent l’essentiel du symbolisme du Graal.

 

Dans l’école des mystères du Saint Graal (qui existait au moyen-âge dans le Nord de l’Espagne), on faisait remarquer à l’aspirant que la force créatrice dont l’homme dispose pour accomplir l’acte de reproduction était de même nature que celle utilisée par la plante pour reproduire son espèce.

Mais dans le règne humain, depuis la « chute de l’homme », la passion sensuelle est liée à la fonction de reproduction, alors que dans le règne végétal l’acte créateur est accompli sans aucune passion, en toute pureté.

 

On disait par conséquent à l’aspirant : « Tu dois redevenir pur et exempt de passion. Cette Coupe que tu vois devant toi (la Coupe du Graal) représente le calice de la fleur qui contient la semence. Elle est l’emblème de la pureté, le haut idéal auquel tu dois aspirer ».

Quant à la Lance, qui a été imprégnée du sang christique, elle symbolise le pouvoir spirituel développé par ceux dontle coeur est pur et la vie exemplaire.

resize1-2-300x202

 

Voici  encore  une autre signification ésotérique du Saint Calice ou du Saint Graal :

« La coupe de la nouvelle alliance est un organe éthérique construit à l’intérieur de la tête et de la gorge par la force sexuelle non dépensée. Cet organe apparaît à la vue spirituelle comme la tige d’une fleur partant de la partie inférieure du tronc. Ce calice, ou coupe de la semence, est véritablement un organe créateur, capable de prononcer le verbe de vie et de pouvoir ».

« Les aides invisibles (les initiés) construisent cet organe en même temps que le corps de l’âme. On leur apprend à l’utiliser la nuit, dans le monde astral et à prononcer le verbe qui fait disparaître la maladie et reconstruit les tissus sains ».

 

Dans la légende que nous venons de résumer, on nous dit que Parsifal entre finalement au château du Graal et qu’il ne le quittera plus. Cela signifie qu’il est parvenu à un degré supérieur d’initiation et qu’ayant appris toutes les leçons que comportent les vies terrestres, il n’aura plus besoin de se réincarner.

 « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et Il n’en sortira plus; … Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, … »   Apocalypse 3-12

 

Le Graal et les Chevaliers

 

 

Le Graal et les Chevaliers dans Le saint Graal Sacre-Graal-Le-Graal1-300x165

Le Saint Graal

 

La quête du Graal

Le Graal, selon la légende, est le calice dans lequel le Christ aurait bu lors du dernier repas avec les apôtres. Ce calice aurait contenu son sang après la crucifixion.  Le Saint Graal apparaît une fois aux chevaliers de la Table Ronde, recouvert d’un tissu blanc au milieu d’une lumière éblouissante. Lorsque les chevaliers voient cette lumière, ils restent tous sans voix et une odeur épicée se répand.

Suite à cette apparition, Merlin intervient et explique à toute l’assemblée que cette coupe est un élément essentiel à l’harmonie entre les hommes, qu’il faut que l’un des chevaliers de la Table Ronde le trouve et regarde ce qu’il contient pour que le monde continue à fonctionner.

La quête du Saint Graal est la plus difficile et la plus grande des quêtes de l’époque du Roi Arthur, plusieurs chevaliers en sont revenus les mains vides.

Le roi Arthur se disait que la loyauté et la noblesse de ses chevaliers ne serait plus jamais la même sans l’illustre relique du Saint Graal et il ne se trompait pas  : plusieurs d’entre eux sont morts
avant que Galaad réussisse à regarder dans le calice et ramener la paix à Camelot.

 

photo-1586299-L11-209x300 dans Le saint Graal

 

 

Le Graal est un objet mystérieux :

un objet caché : personne ne l’a vu et il n’aura réellement accompli son rôle qu’après avoir été retrouvé.  C’est un objet sacré aux pouvoirs puissants :

seul un être pur pourra le trouver et en prendre possession. Selon certaines légendes, sa découverte annonce la fin des Temps Aventureux. Pourtant, tous les chevaliers le cherchent, et le monde n’aura de paix qu’après sa découverte, mais, paradoxalement, c’est à celui qui ne le cherchait pas qu’il sera donné de le trouver, selon Wolfram.

On peut ainsi donner plusieurs interprétations à la quête des chevaliers : L’énergie dépensée et les épreuves rencontrées font grandir ou révèlent les qualités des chevaliers de la Table Ronde, éventuellement leur permettent d’en acquérir de nouvelles.

Il s’agit donc d’une quête initiatique et de révélation personnelle. La recherche d’un objet sacré comme but dans la vie, et même au risque de sa vie, montre que la finalité peut être plus importante que sa propre existence : vision chrétienne de la vie terrestre, Le Saint Graal déposé par un chevalier au centre de la Table Ronde, lieu de rencontre des puissants du royaume, marque  symboliquement l’instauration du christianisme grâce aux pouvoirs temporels (politiques ou militaires). Il montre aussi la primauté  du religieux sur le temporel, puisqu’il justifie les efforts accomplis par les chevaliers.

L’ancienne civilisation celtique druidique puis moyenâgeuse païenne chaotique faite de magie, de sorcellerie et de superstition se termine pour laisser place à la
civilisation chrétienne (humaniste).

 

 

L’Atlantide – La Lémurie ou Mu

L'Atlantide - La Lémurie ou Mu dans L' Atlantide et la Lémurie atlantide_intro11-300x225

 

  • L’ Atlantide

L’hypothétique culture des Atlantes aurait engendré nombre de civilisations connues : celle de la Grèce antique, des Mayas, des Incas et même de l’Égypte ancienne ; on l’a également
liée aux cultures avancées de deux autres continents prétendument disparus, Mu et Lémuria. Il y a environ neuf mille ans, il existait un pays qui n’était autre qu’Athènes, mais une Athènes antérieure. Cet état se trouva menacé par un pays plus grand que l’Afrique du Nord et l’Asie mineure réunies, situé au-delà des colonnes d’Hercules (détroit de Gibraltar). Cette île-continent, d’une « immense et extraordinaire puissance », était l’Atlantide. Les Atlantes ambitionnaient de devenir les maîtres du monde. Mais, au cours d’une grande bataille, ils furent vaincus par les guerriers athéniens. Or, juste après cette glorieuse victoire, l’antique Athènes fut détruite par des tremblements de terre et des inondations dont la violence provoqua également l’engloutissement dans la
mer du continent de l’Atlantide. Tout se passa en l’espace d’un jour et d’une nuit. L’Atlantide était une terre de plaines fécondes et d’immenses forêts, dotée d’une flore luxuriante et d’une faune variée, avec, en particulier, de grands troupeaux d’éléphants. Le sol recelait de riches filons d’or, d’argent et d’autres métaux. À l’extrémité sud du continent, les rois bâtirent une ville d’une magnificence à la mesure de l’extraordinaire puissance que leur valait une terre si fortunée. Cette cité, nommée elle aussi Atlantide, se composait de cercles concentriques de terre et de canaux. Au centre, fut édifié à Poséidon un temple fastueux. Dans les enceintes extérieures se trouvaient un hippodrome et des habitations populaires; dans les ports intérieurs se pressaient les navires
de guerre. L’Atlantide ne serait pas le seul continent perdu qu’on ait entendu parlé. Par exemple selon les légendes mayas, il aurait existé jadis un continent dans le pacifique qui s’appelait Mu, et qui aurait également été englouti par une éruption volcanique. Les survivants auraient alors fondé la civilisation Maya.

 

  • La Lémurie  ou Mu

II y a environ 4 500 000 ans av. J.-C., l’archange Michael et son entourage escortèrent jusqu’à notre planète les premières âmes destinées à former la race Lémurienne, avec la bénédiction du Dieu père/Mère.Les Lémuriens appartenaient alors à une vibration de la cinquième dimension. Ils étaient doués de la faculté d’abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l’expérience hysiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient. Graduellement, il y a eu une dégradation de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d’abord déchu jusqu’à la quatrième dimension et s’est par la suite dégradé complètement jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd’hui. Le phénomène se produisit sur une période de 1 000 000 ans. Les territoires formant la Lémurie, aussi dite « Mu » comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique. ainsi qu’Hawaï, île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l’Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada. Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l’Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions. Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils
adressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le Mont-Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales.
Le Mont-Shasta est le plus haut sommet volcanique aux États-Unis. Il est situé au nord de la Californie près de la frontière de l’Oregon. Pour obtenir cette autorisation et se joindre au
réseau souterrain d’Agartha, il leur fallut prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu’ils étaient désormais un peuple pacifique. Lorsqu’on leur accorda
la permission d’ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du Mont-Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l’on nomme TELOS, qui signifie, communication avec l’Esprit. À l’origine cette ville fut édifiée pour contenir un maximum, de 200 000 habitants. La conflagration thermonucléaire
qui a anéanti le continent Mu et 300 millions d’habitants, survint plus tôt que prévu, et c’est pourquoi, seulement 25 000 personnes l’atteignirent à temps et furent sauvées. II y a plus de 12 000 ans, sans avertissement, le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s’enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous
dormaient. Plusieurs membres de l’ordre religieux, conscients du cataclysme à venir, se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant. À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler, des fragments de sa masse terrestre se mirent à se détacher, et ce, jusqu’au stade ultime lorsque ce continent fut lui-même submergé. En raison de la perte de deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires, les cités de la planète qui n’ont pas sombré furent
pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre au d’immenses raz-de-marée qui avançaient jusqu’à 1 600 kilomètres (environ l’équivalent de la moitié des États-Unis) à l’intérieur des terres. La terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.

 

  • Mémoires Akashiques (ou annales Akashiques)

Akashiques est un mot qui vient du terme sanskrit « Askhasha » qui signifie « mémoire ». Les annales akashiques sont donc des relevés ou des rapports circonstanciés, détaillés et précis de chaque chose, qui sont les « mémoires » des différents univers. Ces mémoires contiennent donc toutes les choses qui se sont un jour produites depuis l’origine des temps que ce soit dans notre univers, ou
dans les autres. Pour limiter mon exemple à notre bonne vieille terre, dans ses mémoires akashiques se trouvent réunis, compilés toute l’histoire de chaque élément la constituant, de chaque continent, de chaque peuple ou nation et de chaque individu, avec non seulement ce qui c’est vraiment passé, mais aussi les différents scénarios possibles si les circonstances avaient été
différentes. Pour ramener cela à ta personnalité propre, les mémoires akashiques te concernant personnellement contiennent tout ce que tu as vécu en tant qu’entité spirituelle, toutes tes vies antérieures, tous les enseignements que tu as reçus etc. et ce dans le plus petit des moindres détails de ta vie. Dedans sont « classées » toutes tes actions, avec leur conséquences, mais
également celles qu’elles ont eu sur la vie des autres, tous tes désirs du plus lumineux au plus obscur, du plus visible au plus secret, tous tes fantasmes, toutes tes ambitions, etc. Enfin tout quoi (même la marque de ta brosse à dents actuelle). Ces mémoires se mettent à jour à chaque seconde qui passe. C’est à elles que l’on fait appel lorsque par exemple nous voulons régresser dans nos
vies antérieures. C’est elles également qui défilent parfois devant les yeux des gens qui ont un accident et qui disent ensuite « avoir revu toute leur vie ». C’est en elle également que puise l’inconscient lorsqu’il veut nous transmettre par le biais des rêves un message particulier.

 

Merkabah-ou-Véhicule-de-Lumière-277x300 dans L' Atlantide et la Lémurie

 

  • Merkaba

La Merkaba est un champ de lumière généré par la rotation rapide de formes géométriques spécifiques qui affectent simultanément le corps et l’esprit d’un individu. C’est un véhicule qui peut aider le corps, l’âme et l’esprit, à accéder et à expérimenter d’autres niveaux de réalité ou de potentiels de vie. Elle permet d’accèder à de nouveaux niveaux de conscience et qui aide les humains à atteindre leur plein potentiel. Réveiller son véhicule Merkaba consiste à réactiver les champs électro-magnétiques successifs endormis que nous avons autour de notre corps physique. La Merkaba est un champ d’énergie cristallin qui est constitué de géométries sacrées qui alignent, ensemble le corps, le cour et l’esprit. Ce champ d’énergie ainsi créé à partir de la géométrie sacrée, se déploie autour du corps d’un diamètre de 17 m environ. Elle est un véhicule énergétique tournant la clef de la quatrième dimension pour accéder à la cinquième.La méditation merkaba se compose d’exercices de respiration associés à des mudras et à des visualisations basées sur la géométrie sacrée. Ces champs d’énergies géométriques autour de nos corps peuvent être activés d’une façon particulière, laquelle est aussi en relation avec notre respiration. La méditation du Merkaba incorpore un processus de respirations avec des mudras (positions des mains) qui sont une clé de l’usage correct de la Mer-ka-ba. L’activation du véhicule Merkaba par la méditation des respirations résultera en un contact plus profond avec votre Moi Supérieur et va renforcer
tous les aspects de votre vie. Cette réactivation conduit à l’Ascension, c’est à dire au passage conscient entre notre monde et les dimensions directement supérieures.

 

  • Monade ou Soi

L’étincelle divine à l’intérieur de chaque être humain. Pur esprit réfléchissant l’état triple de la déité : 1) la Volonté divine ou la Puissance (le Père) ; 2) l’Amour-Sagesse (le Fils) ; l’Intelligence active (le Saint-Esprit). C’est l’étincelle divine résidant en tout être humain.

 

  •  Mysticisme

Doctrine philosophique, tour d’esprit religieux qui suppose la possibilité d’une communication intime de l’homme avec la divinité (communication qui procéderait d’une connaissance intuitive, immédiate) par la contemplation et l’extase. Mysticisme chrétien, bouddhiste. Doctrine philosophique fondée sur l’intuition immédiate, sur une foi absolue en son objet.

 

  •  Esotérisme

C’est la philosophie du processus d’évolution, à la fois chez l’homme et dans les royaumes inférieurs de la nature. C’est la science de la sagesse accumulée au cours des âges. L’ésotérisme
offre un compte rendu systématique et détaillé de la structure énergétique de l’univers et de la place que l’homme y occupe. Il décrit les forces et les influences qui se cachent derrière le monde phénoménal. C’est aussi le processus par lequel nous devenons conscients de ces forces et en acquérons graduellement la maîtrise.

  • Multidimensionnalité

Plusieurs versions de Soi existent simultanément dans plusieurs dimensions, ainsi que dans le passé-présent-futur. L’homme prendra bientôt conscience de sa multidimensionnalité.

 

  • Rayons

Les sept courants d’énergie divine universelle, chacun étant l’expression d’une Grande Vie. La science ésotérique enseigne que les énergies se répartissent en sept courants, ou rayons, dont
l’interaction, à tous les niveaux de fréquence possibles, crée les systèmes solaires, les galaxies et les univers. Le mouvement de ces sept rayons, qui se fait selon des cycles spiralés, amène tout être en et hors manifestation, « colore » sa personnalité, et le sature des qualités et attributs spécifiques à chaque rayon. Cela est aussi valable pour un grain de sable que pour un homme ou
un système solaire.

Ces 7 rayons composent notre auréole de lumière. Les couleurs proviennent de la défragmentation de la lumière spirituelle. A l’origine, il y a 12 rayons, mais actuellement, la majorité des humains peut en capter facilement sept. Chaque rayon est gouverné par un Chohan (prononcer kohan comme dans archange) qui est le maitre de l’intégrité de l’énergie. Un Archange est chargé de veiller à la distribution des énergies de ce rayon. Les anges distribuent l’énergie individuellement, en fonction de la demande. Chacun est relié à un ou plusieurs rayons en fonction de son oeuvre quotidienne.

Le rayon bleu est dirigé par le Maître ascensionné El Morya et l’Archange Michaël. C’est celui de la volonté divine, de l’action et de l’audace. Rayon des leaders et de tous les dirigeants.

Le rayon jaune est dirigé par le Seigneur Lanto et l’Archange Jophiel. C’est celui de la sagesse, de la réflexion, des hautes pensées. Rayon des étudiants et des instructeurs.

Le rayon rose est dirigé par le Maître Paul le Vénitien et l’Archange Camael. C’est celui de l’amour divin inconditionnel. Rayon des conciliateurs, des amoureux de la vie, des diplomates et médiateurs.

Le rayon blanc est dirigé par le Maître Sérapis Bey et l’Archange Gabriel. Lady Marie y est très présente. C’est celui de la pureté des intentions, de la clarté des actions. Rayon des
artistes et tous créateurs et de tous les candidats à l’ascension.

Le rayon vert est dirigé par le Maître Hilarion et l’Archange Raphael. C’est celui de la santé et de la prospérité. Rayon des scientifiques, thérapeutes, banquiers.

Le rayon Or et rubis est dirigé par le Maître Lady Nada et l’Archange Uriel. C’est celui de la paix, de l’amour familial, des vocations et de l’entraide fraternelle. Rayon des pacificateurs, des associations d’entraide, de la famille, des missionnaires.

Le rayon violet est dirigé par le Maître Saint Germain et l’Archange Tsadkiel. C’est celui de la transformation, de l’alchimie, de la transcendance, des rythmes invocatoires et de la liberté.
Rayon des mystiques, alchimistes et de tous ceux qui veulent évoluer vers la lumière et ascensionner.

Il suffit de visualiser la couleur adéquate selon le problème que l’on souhaite traiter et d’invoquer en même temps l’archange approprié à l’énergie demandé.

 

  • Semences d’Étoiles

Ce sont des être évolués qui viennent d’une autre planète, d’un autre système solaire ou d’une autre galaxie et dont les missions particulières sont d’aider la planète Terre et ses habitants à entrer dans l’âge d’or à la fin du millénaire. Les « semences d’étoiles » se sont incarnées dans les mêmes conditions d’isolement et d’amnésie totale de leur identité, leurs origines et leur mission que les êtres humains. Cependant, les gênes des « semences  d’étoiles » contiennent un code comprenant un signal d’éveil spécialement conçu pour les « activer » à un moment donné.
Lorsque les semences d’étoiles  réalisent ce qu’ils sont réellement, ils peuvent alors commencer à aider les êtres évolués de la Terre pour permettre à la Lumière de venir s’ancrer à notre
mère la Terre. Les « semences d’étoiles » font aussi partie de l’intervention divine qui vient des dimensions supérieures jusqu’à notre monde physique. La planète ne peut pas survivre sans l’intervention divine émanant de notre Créateur. Les « semences d’étoiles » sont les chaînons manquants qui ferment la boucle entre la Fédération galactique et les Hiérarchies Spirituelles, les
Élohim et les Maîtres du temps qui travaillent de concert pour aider la planète.

 

  • Telos

TELOS est une des 120 cités de lumières souterraines dont 4 sont habitées par les Lémuriens et quelques-unes par les Atlantes. Les cités situées dans la croûte terrestre sont reliées par des tunnels. La population de TELOS se chiffre à environ un million et demi d’habitants, qui ont évolués à la vibration de la cinquième dimension. La ville comporte cinq niveaux
répartis sur plusieurs kilomètres carrés. Leurs jardins hydroponiques s’étendent sur sept acres seulement et produisent les fruits et légumes nécessaires pour leur besoin. Les animaux qui occupent le cinquième niveau sont tous végétariens. Le lion et l’agneau se côtoient et dorment ensemble, en toute confiance. Quand les Telosiens émergeront parmi nous, ils apporteront leur
technologie apte à purifier nos océans et à nettoyer la pollution de l’air. Tout n’est pas perdu. La Terre sera sauvée : elle sera de nouveau favorable à la vie. Nous serons alors dans un état de conscience de beaucoup supérieur et dans une dimension lumineuse plus avancée. (source : Aurélia Louise Jones)

 

  • Corps astral

Le corps Astral est le plan de l’être qui va être le plus en relation avec ses ressentis et ses émotions, c’est dans le corps Astral que nous allons trouver les indices de problèmes de santé qui ne sont pas encore manifestés dans le corps physique. Le corps Astral à la propriété de modifier sa forme et son volume en fonction des ressentis : si vous approchez de quelqu’un un produit qui est
bon pour sa santé, cette « enveloppe » va s’élargir, « venir à la rencontre » du produit, si le produit est mauvais, elle va au contraire se rétracter. De même pour les rencontres entre individus : « l’aura » va s’élargir s’il y a sympathie ou amour, ou au contraire se rétrécir, se recroqueviller s’il y a crainte ou sentiment d’hostilité. C’est aussi dans le corps Astral que va se faire sentir la présence d’entités dites « astrales ».  Le corps Astral ne disparait pas à la mort physique (c’est le fameux « champ H3″ d’Emile Pinel). Le Taux Vibratoire du corps Astral est nettement plus élevé que celui du corps éthérique.

 

  •  Corps éthérique


C’est la contrepartie énergétique du corps physique, composée de sept centres principaux (chakras) et de 42 centres mineurs. C’est un réseau qui relie entre eux tous les centres, et les fils d’énergie infinitésimalement petits (nadis) qui sous-tendent chaque partie du système nerveux. Il entoure le corps physique comme une fourrure, il est généralement considéré comme faisant partie du physique, il disparaît après la mort. Il mesure entre 5 et 10 centimètres d’épaisseur, il est facilement visible si l’on regarde avec un peu d’attention, et peut être photographié avec
le procédé Kirlian. Le corps éthérique est le support des chakras. Le Taux Vibratoire du corps éthérique est normalement légèrement plus élevé que celui du corps physique.

 

  • Corps causal  ou corps « spirituel », ou corps « Divin »

Les dimensions en sont extrêmement variable en fonction de la spiritualité de l’individu. De presque inexistant pour une personne totalement dénuée de spiritualité ou foncièrement mauvaise, il peut dans certains cas atteindre des centaines de mètres de diamètre. Le corps Causal correspond à cette part Divine immortelle qui est en chacun de nous, et qui e xiste bien au-delà de notre conscience terrestre. Le développement du corps Causal est intimement lié à la plus ou moins grande « ouverture » du chakra coronal. Le Taux Vibratoire du corps Causal va être fonction de la spiritualité de l’être. Pour une personne évoluée pratiquant régulièrement la méditation et des activités spirituelles, il peut atteindre des chiffres extrêmement élevés. Etant la partie « Divine » de l’être humain, ce « champ énergétique » ne disparait évidemment pas après la mort.

 

  •  Corps mental

Autour du corps Astral se trouve le corps Mental, qui peut atteindre plusieurs mètres de diamètre. Matérialisé et animé par nos pensées, nos idées, sa structure est moins dense que celle du
corps Astral, sa vibration est plus élevée. Plus les pensées sont vives et les connaissances spirituelles profondes, plus les couleurs du véhicule mental sont claires et rayonnantes. Ce plan de l’individu est véritablement le reflet profond de sa personnalité. Le corps mental peut être le siège de la création de « Formes-Pensées », résultat de nos obsessions ou craintes, que notre esprit
est capable de concrétiser et qui vont prendre une véritable consistance énergétique mesurable. Ces formes-pensées étant la plupart du temps le résultat de nos peurs ou de nos obsessions, elles ont très souvent des Taux  d’énergie très négatifs. Le corps Mental peut aussi être « vampirisé » par des entités qui ne sont pas des « Ames errantes », mais des entités parasites, souvent
dangereuses. Le Taux Vibratoire du corps Mental dépend beaucoup de la « qualité » des pensées et de l’activité intellectuelle de l’individu. Il arrive parfois que ce corps Mental soit très réduit, mais en général, son Taux Vibratoire doit être plus élevé que celui du corps Astral. Etant principalement un « champ » animé par les pensées de l’individu, quelque temps après la mort physique, ce « corps Mental » tend a disparaitre, et la perception que nous en recevons devient ténue.

 

  • Formes-Pensées

Les formes pensées créent par notre cerveau et génèrent en nous des illusions pouvant affecter notre santé ou notre comportement. Pour qu’une forme-pensée prenne vie, il est indispensable que deux centres énergétiques interviennent dans sa construction. Le chakra frontal possède la faculté de créer des images, de représenter des objets abstraits, de mettre en forme des paroles. C’est le
centre de l’énergie créatrice. S’il est sain les créations seront dépourvues de distorsions, s’il ne l’est pas les images seront confuses voire déstabilisantes. Le second centre qui agit dans la création des formes-pensées est quant à lui dépendant de l’origine de cette création. La forme-pensée est toujours créée sur le plan mental et cela explique qu’une forme de vie n’ayant pas ou peu développé son mental et les concepts qui l’accompagnent ne sera pas encombrée par les formes-pensées. Il est nécessaire pour créer une forme-pensée d’être individualisé et que la personne
égotique soit déjà en place. Les émotions qui permettent l’existence des formes-pensées de l’ego ont une action tout à fait concrète dans ce processus dans la mesure ou une grande partie des formes-pensées à une racine dans le 3ème chakra en rapport direct avec la sphère émotionnelle. Une forme-pensée est une force qui entre en action dés sa création. Tous les plans subtils ou physiques peuvent être touchés.

 

  • Hiérarchie spirituelle (Fraternité blanche, Société des Esprits illuminés)

C’est le Royaume de Dieu, le Royaume spirituel ou le Royaume des âmes, constitué des Maîtres et des initiés de tous les niveaux, et dont le but est de réaliser le plan de Dieu. C’est aussi
le centre planétaire de l’Amour-Sagesse.

 

  • Forces des Ténèbres (ou Forces du mal, Forces de matérialité)

 

L’involution des forces de la matérialité, qui maintiennent l’aspect matière de la planète. Lorsqu’elles outrepassent leur rôle et affectent le développement spirituel de l’humanité, elles sont désignées comme « mauvaises ».

 

  • Karma

Le nom oriental de la loi de cause et d’effet, la loi fondamentale gouvernant notre existence dans notre système solaire. Chacune de nos pensées, chacune de nos actions met en branle une cause.
Ces causes ont leurs effets, et façonnent nos vies, pour le meilleur ou pour le pire. Cette loi est exprimée dans la bible par : « On récolte ce qu’on a semé », et en science par : « A chaque action correspond une réaction égale et opposée. » La notion de karma est souvent, à tort, comprise comme une forme de  déterminisme et de fatalisme. Le karma est l’activité vécue ou consciente d’une
personne. Le terme se comprend comme causalité : le vécu présent est le résultat du passé et l’avenir dépend de ce qui est fait au présent. Mais dans l’instant présent, la personne est toujours libre de ses choix.

 

  • juin 2012
    L Ma Me J V S D
    « mai   août »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

alessecaca |
fexofenadineca |
Nonvide28 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Omra2012
| Peleenterresainte2012
| IMAM REZA (p)