Archive pour avril, 2016

Adam, Eve, Caïn et Abel – 3e Partie

Adam, Eve, Caïn et Abel – 3e Partie

 

L’homme archétypal ou le prototype humain, Adam a engendré en lui deux lignées spirituelles. Caïn est la lignée du mal et Abel (ami de Dieu) est la lignée du bien.

La sainte Bible dit que Caïn a tué Abel. J’ai déjà expliqué ce passage dans la première partie de ce document, mais je vais vous  donner encore plus de détails. Dans le processus de la matérialisation du mal (Caïn) et du bien (Abel), Caïn l’ainé a atteint la matière avant Abel. Quant  à  Abel, il n’a pu prendre forme dans la matière, parce qu’il a été submergé par Caïn. Donc à ce stade de l’histoire de la création, le mal est le seul des tendances de l’âme adamique à prendre possession de toute la création.

Ainsi donc, la tendance d’Adam à faire le mal  est la seule qui s’exprime en lui. Maintenant Adam ne conçoit que le mal et ne peut plus entrevoir le bien parce qu’il ne perçoit pas dans son cœur ce qu’on pourrait appeler le bien, parce que cette tendance  intérieure à lui est morte. Dieu dit à cet effet qu’Abel (le bien), a été tué par Caïn (le mal). Enfin, si le bien est mort en l’être Adam, c’est parce qu’il ne l’a presque jamais utilisé. Raison pour laquelle, le mal en lui dont il se sert très souvent a eu plus de force pour  submerger  le bien. En l’être humain, toute tendance intérieure (qualité) qui n’est pas utilisée, finie par mourir.

Mais  DIEU  va ressusciter Abel. Et il créa Seth, le troisième fils d’Adam .C’est la première résurrection ou transmutation chimique et biologique de l’histoire de la création. Seth n’est pas une troisième tendance de l’être Adamique, mais il est une copie conforme d’Abel ; Il est le bien restauré. La fonction de la lumière est restaurée en Adam. La lignée Sethienne va remplacer Abel qui n’a pu  prendre forme dans la matière.

Mais dans le même temps, Dieu va bénir Caïn, la lignée du mal  en lui procurant une protection. Et il dit ; si quelqu’un tuait Caïn, je le vengerai 7 fois. La lignée de Caïn va s’agrandir et prospérer Jusqu’au déluge. Mais le déluge ne détruira que les géants issus de Caïn  et non l’essence Caïnite. Parce que tout ce qui s’est matérialisé doit vivre pendant un cycle de temps défini. Caïn a eu de nombreux descendants, il bâti une ville et lui donna le nom de son premier fils, Hénoc.

Seth, le troisième fils d’Adam est l’ancêtre du messie, jésus. Il est porteur de la lumière parce que la lignée Sethienne va engendrer le premier prophète de l’histoire de la création, en la personne d’Enoch. Enoch  fut enlevé (Il a ascensionné) par l’Eternel Dieu et devint l’Archange Métatron, le régent de la sphère des séraphins, la première Séphira, Kether, la Couronne de Gloire.

Ainsi Donc Adam, l’être archétypal, a engendré deux lignées. La lignée du mal et la lignée du bien. Le mal est donc né avant le bien et a pris racine dans la création avant le bien. C’est le monde de la dualité. Le monde de la 3e dimension dans lequel les mortels vivent actuellement.

A propos de la dualité entre le Bien et le Mal, voici ce que dit ROBERT AMBELAIN, l’un de mes maîtres qui m’ont enseigné la Kabbale. Dans son livre ; Kabbale Pratique, il dit ceci :

Parce que DIEU en lui est infini en puissance et en possibilités, le bien et le mal coexistent et s’équilibrent éternellement. Mais parce qu’il est aussi infiniment sage, et qu’il est le bien absolu, envisageant de toute éternité, en son Omniscience, tous les futurs possibles, il opère parmi eux, éternellement, et par son Omnisapience, une discrimination qui est elle aussi éternelle. Cette éternelle discrimination constitue donc, face à face, le Bien et le Mal.

Ce que DIEU admet, retient, souhaite, réalise et conserve constitue un univers idéal, ou Archétypal. C’est le « monde d’en – haut », le ciel. Ce qu’il réfute, rejette, reprouve et tend à effacer, constitue le  « monde d’en – Bas », l’enfer. Et l’enfer est éternel, comme le mal qu’il exprime, nous le comprenons maintenant.

Comme DIEU est éternel, et qu’il contient en lui tous les « possibles », le mal est éternel et il ne peut le détruire. Et comme il est infiniment bon, il ne le veut davantage. Alors, comme il est aussi infiniment sage, DIEU le transforme en bien…

Mais comme le mal est éternel aussi, en tant que « principe », éternelle aussi est cette Œuvre de rédemption des éléments rejetés, comme est éternel le bien qu’elle manifeste et réalise.

L’homme, comme toute créature, porte en lui une étincelle divine, sans laquelle il ne saurait exister. Cette étincelle, c’est la vie elle-même. Ce «  feu » divin, porte en lui tous les possibles, comme le FEU INITIAL d’où il émane. Les bons comme les mauvais. Car il n’en est que le reflet ; et entre le brasier et l’étincelle, il n y a nulle différence  de nature !

Ce « feu » est donc susceptible de « refléter » le bien ou de « refléter » le mal. Lorsque l’Homme tend à se rapprocher de DIEU, il allume et anime en lui le « feu clair », le feu divin, le « feu de joie ». Lorsqu’il tend à s’éloigner de DIEU, il souffle et allume en lui le « feu sombre », le feu infernal, le « feu de la colère ». Ainsi, il génère en lui-même, comme DIEU le fait dans le grand tout, le Bien et le Mal, le Ciel et l’Enfer. Et c’est en nous que nous portons la racine de nos douleurs et de nos joies.

L’auteur dit en substance que le Mal et Bien font partie intégrantes de DIEU.

Si vous prenez un ballon de foot – ball et que vous projetez la lumière d’une torche sur elle, la forme de ce ballon projettera une ombre sur le sol ou sur le mur.  L’ombre de ce ballon provient de la lumière projetée et cette ombre ne peut être séparée du ballon tant que votre torche reste allumée.

L’ombre reste rattachée à la forme. L’ombre c’est le Mal et la forme éclairée est l’émanation du Bien qui est la lumière.

L’Eternel DIEU étant AÏN SOPH AUR, Lumière infinie sans borne,  et ayant projeté  son éclat sur les dix séphiroth, formes émanées ; celles-ci ont reproduit leur ombre dans la création.

Les êtres qui, maléfiques par leur nature ou par leur point d’involution, cherchent par tous les moyens, pour sauvegarder leur existence ainsi définie, à en assurer les conditions, ont quant à la terre, une région toute trouvée. C’est le cône d’ombre que la terre promène derrière elle, balayant ainsi les espaces interstellaires, et dans lequel la lumière solaire ne pénètre jamais directement. Seule, la pleine lune s’y réfléchit, lors de l’opposition des luminaires.

Il est logique d’admettre que les êtres ennemis de la lumière se rassemblent dans les ténèbres….

A suivre ….

 

Daniel MEHI

Le Nouveau Maître

Danielmehi.unblog.fr

  • avril 2016
    L Ma Me J V S D
    « déc   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

alessecaca |
fexofenadineca |
Nonvide28 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Omra2012
| Peleenterresainte2012
| IMAM REZA (p)