L’Antidote DMCA45 du Vih Sida et les ARV

 

 L’Antidote DMCA45 du VIH SIDA et les ARV

 I/ – Le Laboratoire fabricant de l’Antidote DMCA45

Depuis mes premières publications relatives au vrai traitement du VIH SIDA en juin 2013, j’ai donné de l’espoir à des milliers d’hommes et de femmes  désespérés et dans l’angoisse face au virus. Je pense qu’en tout état de cause, il est réconfortant de savoir qu’il existe quelque part un remède efficace contre le mal dont on souffre, même si on n’a pas encore les moyens financiers de s’en procurer. Et aussi pour ceux qui sont saints, parce que tout le monde est exposé à ce virus.

A cet effet, je confirme que l’Antidote de cette maladie existe depuis 2002 en Côte d’Ivoire et qu’il a fait ses preuves.

Le traitement dont il s’agit est l’Antidote DMCA45. 

781

  Exif_JPEG_420Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml +Poudre de Tisane 50g  014
  Exif_JPEG_420   Solution injectable DMCA45 Flacon de 24ml   034

 L’Antidote DMCA45 a été formulé

par les Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS  

Abidjan – Côte d’Ivoire.

AFRA PHARMACEUTICS est l’acronyme de

Sciences Pharmaceutiques des Frères Africains.

 Comment Entrer en contact avec AFRA PHARMACEUTICS ? 

 

Allo DMCA45

(+225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

Abidjan – Côte d’Ivoire

Distributeur Agrée Abidjan 

Charline MIAN :

Tél : (+225 ) 44 32 26 01 / 89 87 26 40

 Les appels sont reçus tous les jours du lundi au Vendredi de 08H à 18H GMT. Le Samedi et jours fériés de 09H à 14H GMT.

Veuillez laisser  vos messages avec vos contacts téléphoniques par email  à :

 afrapharmaceutics@gmail.com ou

SMS sur Messenger/WhatsApp :

+ 225 75 13 95 52

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés spécialistes du Vih, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 AFRA PHARMACEUTICS  recherche des représentants et distributeurs de l’Antidote DMCA45 dans les différents pays Africains et dans les grandes villes. La condition immédiate est que ledit représentant ou distributeur soit une personne morale ou physique qui ait eu déjà à utiliser l’Antidote DMCA45 ou que l’un de ses proches l’a utilisé et qu’il connaisse assez bien ce traitement  pour l’avoir expérimenté.

Prière nous laisser votre message et votre contact à l’adresse :

afrapharmaceutics@gmail.com ou

sur Messenger/WhatsApp: +225 75 13 95 52

781

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

II/ – La composition du médicament

 La composition médicale du DMCA45 est faite à partir des principes actifs des plantes naturelles Africaines, et est, à ce titre sans danger pour l’organisme humain. Il n y a pas d’effets secondaires liés à sa prise. Ceux qui l’on essayé me disent qu’ils ont senti une légère énergie parcourir leurs bras jusqu’au bout des doigts. Et ils se sont dits intérieurement, avec une pincée d’ironie; ça y est ! DMCA45 est en train de poursuivre le virus.  

Les méthodes d’administration de ce médicament ont évolué, parce qu’au début en 2002, tous les patients, dans leur panique, venaient et prenaient 15 injections de 2ml et ne cherchaient plus à savoir si tout est fini ou pas. Mais en fait, tous les patients ne sont pas au même stade d’évolution du virus. Il y en a qui ont dans l’organisme, une charge virale de plus de 300 000 Copies du virus par millilitre de sang et d’autres en ont que 50 000 ou encore moins. Avec des taux de CD4 et CD8 très différents. Ces différents cas d’infectés ne peuvent être guéris avec les mêmes doses de médicaments. Même avec un simple paludisme, les doses de médicament varient selon l’état du malade, à plus forte raison, le virus du VIH SIDA.

J’ai préconisé à AFRA PHARMACEUTICS, le Laboratoire fabricant du médicament, d’adapter le traitement pour chaque cas, chose que les responsables se sont empressés d’accepter. Aujourd’hui, les doses d’injection du DMCA45 sont évaluées en fonction du taux de CD4 et de la Charge Virale(CV) par millilitre de sang du patient.

(CD4 =globules rouges / CD8 = globules blancs) 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

III/ – Les Précautions, avertissements et recommandations

AFRA PHARMACEUTICS ne tiendra plus compte des patients qui n’ont pas de bilan sérologique ou qui ne savent pas où aller pour le faire, afin de connaitre leur Charge Virale(CV) et leur taux de CD4 et CD8. Parce que, pour garantir la guérison totale, le laboratoire a compris qu’il faille exiger obligatoirement un bilan sérologique aux patients avant tout traitement par l’Antidote.  A cet effet, nous recommandons aux patients d’adopter une méthode scientifique pour se libérer de ce virus, c’est la raison pour laquelle nous exigeons maintenant avant l’entame du traitement à l’antidote, un bilan sérologique pour déterminer la dose totale à prendre et le temps qu’il faudra au patient. La base doit être claire afin que toute personne infectée soit située sur l’efficacité du traitement et sur la progression de sa guérison.

Cette approche méthodique a déjà donné des résultats positifs et nous enregistrons cent pour cent de taux de Guérison.

 Toutes fois, si un patient qui n’a pas de bilan sérologique préalablement établi, se présente à nous, nous lui demanderons de faire d’abord son bilan dans une de nos cliniques partenaires spécialisées. Et à ce titre, nous lui remettrons sur le champ, et après paiement, une dose de 15 injections de 2ml de l’Antidote DMCA45, qu’il pourra entamer le même jour, après sa prise de sang dans la clinique partenaire.

Les prises de sang pour un bilan sérologique se font à jeûns. Le coût pour un bilan sérologique (CD4, CD8 et Charge virale) est de 40 000 F CFA (80USD $).

 A posteriori, si un patient refuse toute idée de bilans sérologiques, et insiste pour prendre l’Antidote DMCA45, nous serions dans l’obligation de lui livrer, après paiement, la dose maximale qui est de 45injections + 12Litres de sirop. Cette dose Maxi est capable de détruire 400 000 Copies virales VIH1/VIH2 et de remonter au taux normal, un taux de CD4 inférieur à 10CD4. C’est-à-dire guérir un patient presqu’en phase terminale.

 Outre le bilan sérologique, il faut faire impérativement un test appelé NFS pour l’anémie. Presque tous ceux qui souffrent du VIH Sida sont anémiés plus ou moins gravement, c’est-à-dire qu’ils n’ont plus assez de sang dans le corps. Le test NFS coûte 3000 F CFA (6 USD$) ou un peu plus dans certaines cliniques. Le traitement de l’anémie peut durer 3 à 6 mois. Le coût du traitement de l’anémie est d’environ  4000F CFA (8 USD$) par mois en pharmacie, sauf si l’anémie a atteint un stade où  une transfusion sanguine quotidienne devient une urgence médicale.

C’est encore l’une des raisons pour lesquelles il ne faut pas paniquer et se presser pour entamer le traitement du VIH SIDA. Parce qu’il y a une batterie de bilans de sang à faire avant de savoir le nombre et le type de médicaments qu’il faut pour être sauvé du virus. Si le patient ne prend pas toutes les précautions préalables en termes de bilans, avant de débuter son traitement contre le VIH SIDA, il va être gagné par le doute et le stress en cours de chemin.

 

781

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : ( +225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 IV/ – Les différentes doses de l’Antidote et les tarifs

  Nous vous donnons ici les tarifs  du traitement de l’Antidote DMCA45:

 1 injection DMCA45 de 2ml coûte : 10 000 FCFA (20USD $) il en faut 45 injections administrées sur 45 Jours ou 90 jours.

1  litre de Sirop DMCA45 coûte : 15 000 FCFA (30 USD $) il  en faut 12 Litres comme boisson quotidienne, pendant la durée du traitement.

 Tout patient résident ivoirien peut entamer son traitement avec 15 injections (30ml) + 6 litres de sirop.

Le sirop est livré maintenant en sachet de tisane 50g, et chaque sachet de 50g contient 2 litres de Sirop. Le mode d’utilisation de la tisane est donné au patient à la livraison.

 L’injection et le Sirop font partie intégrante de l’Antidote DMCA45. Les prises se font de façon concomitante.

Les différentes doses se composent comme suivant :

 1ere Dose Standard (30ml) :   15 injections de 2ml + 6 Litres de sirop (3 tisanes)

 = 240 000F CFA

2eme Dose Moyenne (60ml) : 30 injections de 2ml + 8 Litres de sirop (4 tisanes)

= 420 000F CFA

3eme Dose Maxi (90ml)   :     45 injections de 2ml + 12 Litres de Sirop  (6 tisanes)

 = 630 000 F CFA

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés spécialistes, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 Les paiements du traitement se font avant la livraison ou à la livraison ou par dépôt d’argent sur un de nos comptes bancaires  en Côte d’Ivoire. (Pour les résidents ivoiriens)

La vente du traitement DMCA45 aux patients est assurée exclusivement par nos distributeurs agrées.

(Voir liste fournie dans la présente)

Les doses sont fournies dans des petits flacons de 14ml et de 24ml.

Il est possible de livrer des doses minimales de 6 injections ou de 10 injections aux anciens patients.

 

781

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : ( +225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

V/ – Le VIH SIDA et les populations

Ceux qui ont une charge virale importante dans le sang, sont de véritables fléaux  ambulants pour la population. Ce sont eux qui infectent, au moindre contact sexuel, leurs partenaires en leur transmettant aussitôt la même charge virale d’infection. Par contre, ceux qui ont une charge virale non élevée, ne peuvent infecter leurs partenaires, pour le moment. C’est ce qui trompe la plupart des gens. Parce que, certaines personnes sont toujours étonnées qu’aucun de leurs derniers partenaires n’aient été infectés, contrairement à elles. Et, il y en a qui va jusqu’à se convaincre que sa femme ou copine  ayant fait son test de dépistage pendant sa visite prénatale et que celle-ci ayant été déclarée séronégative, donc il n y a rien à craindre chez lui. Il est toujours plus stressé que la femme enceinte qui s’en va faire son test de dépistage lors de sa visite prénatale.

Le plus difficile dans le traitement de ce mal, est que ceux qui sont guéris ne veulent plus qu’on en parle car ils  disent que le virus les a traumatisé, et qu’en conséquence, ils refusent de témoigner pour aider ceux qui hésitent à venir se guérir. Saufs, quelques hommes en Uniforme (Gendarmes et Policiers) qui reçoivent souvent les personnes hésitantes pour leur monter leur état de guérison avec bilan médical à l’appui.  Ces hommes en armes me disent qu’ils éprouvent un sentiment de soulagement et de  bonheur après tant d’angoisse et de désespoir. Ils sont prêts à aider les autres. Quant aux  civiles, n’y compte pas. Certains n’admettent pas qu’on réveille ce souvenir douloureux et refusent d’en parler avec qui que ce soit. Personne ne doit savoir qu’ils ont été infectés un jour par ce virus ; soucis d’image oblige. Nous respectons à la lettre, la volonté de chacun.

Nous les comprenons bien, car la maladie du VIH SIDA est victime d’une propagande honteuse, malhonnête et nocive assimilée dans la conscience des populations. Et pour cette raison, maintenant, tout le monde dissimule sa maladie et certaines personnes ont tendance à se suicider quant elles apprennent qu’elles sont infectées.

Mais je pense que les Cancers, l’AVC, le Diabète et bien d’autres maladies sont beaucoup plus graves que le VIH SIDA. Par contre  personne n’est gêné de dire qu’elle souffre  de ces maladies, car on peut gagner la compassion des gens quant on en souffre.  Par contre la simple évocation du mot SIDA fait dresser les cheveux des gens sur leur tête, parce que ce mal est considéré à tord comme une abomination, un déshonneur et une grave injure. Tous les regards se braquent avec nervosité sur la personne infectée et il peut perdre l’estime et la considération de son entourage.

Mais ce mal qui est considéré comme une humiliation et un déshonneur se guérit totalement à vie, de nos jours, même s il y a une catégorie de gens attardés mentaux qui pensent le contraire.

Chaque être humain est responsable de son propre destin et chacun doit gérer sa vie en fonction de sa survie et de ses intérêts et par conséquent ne pas se laisser prendre dans les tourbillons d’un paradigme sociétal dépassé.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
 
VI/ – DMCA45 et ARV

 La technologie du DMCA45 consiste à détruire le virus du VIH1 et VIH2 du SIDA et toutes ses copies. La guérison est à vie car il n y a pas de récidive du virus.

Quant au  traitement ARV (Anti Retro Viraux), il  endort et isole le virus du VIH SIDA dans l’organisme en le rendant inactif et les multiples copies du virus se cachent dans les ganglions et dans le cerveau de l’infecté. Mais  dès que le traitement est interrompu, même en une semaine, le virus renaît avec une forte récidive. Les ARV ont néanmoins la capacité de préserver la vie du malade et de faire remonter en 3 ou 6 mois, son CD4  à son taux quasi-normal. Il lui est recommandé de prendre assidûment et au quotidien ses comprimés et de se nourrir bien et sainement pour vivre normalement comme si rien n’était. En outre, les comprimés ARV fatiguent beaucoup l’organisme et ont tendance à faire monter la Tension Artérielle chez certains patients.  

 

ARV traitements Des boîtes de traitement ARV Image 2 Boîte de traitement ARV

A ce traitement, il faut ajouter  le Co-trimoxazole ou CTX 300. CTX 300 est aussi appelé Batrim Forte 300C’est un puissant Antibiotique. Les médecins spécialistes du VIH SIDA, l’ajoutent aux ARV pour des personnes infectées avec un très faible taux de CD4 c’est-à-dire pour les taux inférieurs à 50 CD4) 
Compatibilité
 Mais, les ARV et le DMCA45 sont compatibles d’après nos nombreuses expériences et selon ce que nous ont rapporté les patients. Parce que certains étaient déjà sous traitement des ARV et ont également pris l’Antidote DMCA45. Leurs guérisons ont été plus rapides, parce que les ARV endorment le virus et ses copies et l’antidote DMCA45 le détruit, en éliminant totalement toutes ses copies, même là, où elles sont allées se refugier dans les ganglions et le cerveau.

L’Antidote DMCA45 peut être administré comme unique traitement  si le patient n’est pas déjà pris en charge pour les ARV. Si le patient infecté par le virus du VIH SIDA, a d’autres maladies ou infections telles que la tuberculose, les problèmes cardiaques, l’hypertension Artérielle, le Diabète, etc.…, ces maladies doivent faire l’objet de suivi médical approprié par des spécialistes, mais la prise de DMCA45 doit continuer sans relâche.

DMCA45 a été formulé uniquement contre le virus du VIH 1 et VIH 2 du SIDA, et n’est pas destiné à soigner d’autres maladies. Pour les personnes infectées au VIH, qui sont déjà atteintes de l’hypertension artérielle et du diabète, les ARV ne peuvent apporter aucune amélioration notable dans leur état de santé, car ils sont totalement inefficaces pour relever leur taux de CD4 et pour isoler le virus dans l’organisme. Seul l’Antidote DMCA45 peut leur apporter le soulagement.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 VII/ -  Les  Symptômes d’Alerte du VIH SIDA

Le virus du VIH SIDA est comme un terroriste Djihadiste. Il est dans le corps, silencieux et invisible. Il peut frapper n’importe qui, à n’importe quel moment. Et c’est quand il frappe et commet des dégâts que les gens s’en rendent compte. Il emporte souvent des vies.

Sa dangerosité s’explique par  son comportement très insidieux dans l’organisme du  corps humain. Le virus n’est pas lui même une maladie, mais il se reproduit  par action de duplication de copies multiples dans le sang. Et ses multiples copies attaquent  et détruisent au fur et à mesure les défenses immunitaires du corps humain. Les défenses immunitaires du corps humain sont constituées principalement par les Globules Rouge(CD4) et Globules Blancs (CD8).

Une fois que, la totalité des Globules Rouges (CD4) et des Globules blancs (CD8), est détruite par le virus, aucun traitement au monde ne pourra éviter la mort lente et agonisante au patient. Même une simple grippe, ou une simple blessure d’une lame rasoir, peut lui causer une agonie mortelle.

Mais dès que le nombre de CD4 et de CD8 baissent fortement dans l’organisme de l’infecté, des signes annonciateurs du mal  se manifestent aussitôt. Voici les signes qui indiquent  que vous êtes infectés du virus du VIH SIDA et que votre infection est à un niveau alarmant :

Si vous constatez des éruptions brusques de boutons sur le corps, des furoncles à répétition, des diarrhées sur une longue période, des démangeaisons sur le corps, des insomnies, un manque d’appétit chronique, de la fièvre, des migraines, des hémorroïdes, des allergies,de la fatigue chronique, de la courbature constante, etc.…

Cette liste non exhaustive, mais fréquente est le signe que le virus a détruit une bonne partie de vos CD4 et CD8 et que votre état de santé nécessite une urgence médicale. A ce niveau d’alerte, le virus est en train de déprogrammer votre horloge biologique, ainsi que vos cellules et vos heures habituelles de repas et de sommeil changent. Vous allez constater le disfonctionnement de certains de vos organes vitaux tels que les poumons et les reins.

Les problèmes de Créatine (Reins) et d’Urée (Foie) vont apparaitre et les médicaments auront du mal à vous soulager. Vous tomberez constamment malade, parce que les Reins et le Foie jouent un rôle important dans les traitements médicamenteux. C’est pourquoi, on demande aux populations de faire les tests de dépistage avant qu’elles ne tombent  malades. Cela pourrait sauver beaucoup de vies, d’autant plus que, maintenant, il y a des traitements ARV qui  maintiennent en vie toute personne infectée, même s’ils ne la libèrent pas totalement du virus.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 VIII/- Préserver sa vie

Je tiens à dire que les ARV sont gratuits dans les centres de santé en Côte d’Ivoire pour ceux qui n’ont pas  les moyens de se procurer l’Antidote DMCA45. Laissez tomber ce comportement de ‘’ j’ai honte ‘’ quand la mort s’approche à grand pas de votre famille. Et puis, il y a un embryon d’organisation mis en place par les services sociaux au sein de certains centres de santé en Côte d’Ivoire ; Le malade est identifié désormais par une série de numéro et non par son nom et prénoms. Cette précaution lui garanti, un minimum de sécurité et de discrétion.

Il est aussi possible que nous puissions  indiquer, à ceux qui sont réticents à l’idée de se rendre dans un centre de santé publique, certaines cliniques privées à Abidjan, où on distribue les ARV discrètement aux VIP (Very Important Person).

Beaucoup de maladies bizarres vont se succéder sans répit dans votre corps, si vous ne prenez pas votre vie au sérieux. Vous devez vous dire intérieurement que votre vie et l’avenir de vos enfants valent plus qu’une ‘’ honte ridicule’’, et si vous ne voulez  pas que vos ennemis se penchent sur votre cadavre rendu méconnaissable par le virus et qu’ils se satisfassent de votre disparition tragique et que vos fragiles progénitures soient livrées à leur vendetta et leurs railleries.

Aujourd’hui, avec cette Pandémie, il n y a nul endroit de soins où il n y a pas de rang. Partout où vous irez, vous trouverez des rangs de personnes assises, venues prendre leurs traitements ou venues se faire suivre. Mieux vaut avaler sa honte, si on ne veut pas mourir de beaucoup d’infections graves.

Je pense même que, le fait de retrouver beaucoup de personnes infectées comme vous, assises en rang est plutôt réconfortant au lieu d’avoir honte. Sinon, imaginez que vous trainiez une maladie aussi grave que le VIH SIDA et que vous êtes tout seul à être infecté et malade! Qui va vous regarder même! Et puis  faire attention à vous ?

Votre nombre fait votre force, n’ayez donc pas honte des autres visages en détresse. Parce qu’avec ce maudit virus VIH, personne ne peut  se traiter en paix et trouver guérison dans le silence absolu, sauf si on préfère la mort absolument.

Par contre, avec l’Antidote DMCA45, la livraison et le traitement se font en toute discrétion. Souvent, le patient ne rencontre aucun visage familier et il peut se traiter en toute quiétude en faisant ses injections avec une personne qualifiée à qui il n’est pas obligé de dire le vrai nom de sa maladie.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 IX/ – L’Epidémie de la pandémie du VIH SIDA

Je suis stupéfait par les attitudes de certains hommes attardés, qui infectent leurs femmes et leurs  bébés et qui ont toujours plusieurs copines dehors et qui en plus refusent d’affronter la réalité, préférant la mort lente. Mais si le VIH SIDA tuait  d’un coup, comme une arme à feu, je  comprendrais leur tendance au suicide collectif familial. Parce que l’agonie peut durer plusieurs années et le virus rend totalement méconnaissable le malade.

Des dizaines de personnes nous contactent tous les jours, mais je reste dubitatif devant le niveau d’inconscience de certaines d’entre elles face à la maladie.  Des personnes, alertées par des signes d’infection, entretiennent toujours des relations extra – conjugales avec de nombreuses jeunes filles ou copines. Mais pire encore, ils constatent même les premiers signes  sur leurs épouses à la maison, mais ils me disent qu’ils ont peur d’affronter la réalité en faisant leur test de dépistage ou en informant leurs partenaires ou leurs épouses.

Il y a également une catégorie de jeunes filles et femmes infectées qui se sont données pour mission de contaminer un maximum d’hommes par dépit et par vengeance. Le corps de la société toute entière  est infecté de petits criminels encagoulés en jupons et en pantalons.

Je pose toujours la même question aux personnes réticentes à l’idée du dépistage ; Préférez-vous, peut être votre mort et la mort de votre femme et laisser vos enfants orphelins, sans toit et sans avenir ?

Parce qu’aujourd’hui, personne ne s’occupe des enfants de personne, chers amis ! J’ai rencontré plusieurs cas où,  Monsieur, Madame et leurs 2 derniers bébés sont infectés par le virus du SIDA dans la même famille. J’en ai rencontré des cas où, dans des familles,  belle mère, madame  et belles – sœurs, sont toutes  infectées et où le mari et frère est mort récemment du VIH SIDA.

Je suis dépassé par l’ampleur ‘‘épidémiologique’’ de la pandémie du VIH SIDA en Afrique noire, et je pense que  les autorités sanitaires  Africaines minimisent le fléau pour des raisons politiques qui leur sont propres. Si on obligeait les populations à faire leur test de dépistage, le nombre d’infectés dépassera largement les taux communiqués par les gouvernements Africains. Et, je suis partisan de cette politique de dépistage obligatoire et forcé de la population, parce que beaucoup d’infectés s’ignorent ou se cachent délibérément à cause des idées fausses véhiculées sur le compte de la maladie du VIH.

C’est mentir dangereusement, en disant que le nombre d’infections baissent dans la population quant on connait le niveau d’irresponsabilité  et d’inconscience de certains d’entre nous et leur tendance à s’accoupler sans aucune précaution avec n’importe qui, n’importe comment et n’importe où, pour de l’argent et pour le plaisir.  

En toute quiétude, le virus du VIH Sida est en train de travailler les populations de l’Afrique noire dans un corps à corps affreux. C’est le cas de le dire, car la pandémie a atteint le seuil critique d’alerte générale.

 Le mal du VIH Sida ne se déclenchant pas de façon automatique dès qu’on a l’infection, ceci explique l’indifférence de certaines populations et des autorités face à ce que j’appelle ‘‘ l’épidémie de la pandémie du VIH SIDA ’’ en Afrique noire. Le mal se répand insidieusement dans les couches de la population les plus défavorisées. Souvent, les premiers signaux se manifestent 5 ans après l’infection et un peu plus tard pour certains. Mais il arrive que le mal se signal en quelques mois, voire quelques semaines, si la personne qui a infecté son ou sa partenaire est déjà à un stade très avancé dans la maladie, c’est-à-dire si sa charge virale est élevée. Il transmettra automatiquement la même quantité de virus par millilitre de sang à sa victime.

Il y a également des hospitalisations banales durant lesquelles on détecte le mal ou encore pendant les consultations prénatales des femmes enceintes. Il arrive parfois qu’on apprenne la mauvaise nouvelle, au moment où on est déjà dans les cordes, financièrement parlant. En ce moment là, c’est la mort assurée, parce qu’il faut posséder le minimum vital pour espérer s’en sortir ou survivre à ce virus.

En Côte d’Ivoire, le niveau de pauvreté est tel que les services sociaux dans certains centres de santé paiement souvent même  le transport ; 2000 FCFA (4 USD$) à certains patients pour qu’ils puissent revenir prendre leur comprimés ARV au prochain rendez- vous. On leur distribue aussi souvent de petits sacs de riz de 5kg pour qu’ils puissent bien manger et prendre leurs comprimés, mais la plupart ne respecte pas le rendez-vous, faute d’argent pour le transport, le jour venu. Mais qu’est ce que 5kg de riz peut faire pour des familles démunies ?

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
X/ – Ultimes recommandations

La recommandation que nous donnons aux patients, est qu’ils fassent au préalable leur bilan sérologique avant de commencer le traitement. C’est-à-dire qu’ils connaissent leur charge virale(CV) et le nombre de CD4 et de CD8 restants, bien avant le traitement à l’Antidote DMCA45.

Cela va leur permettre de se faire une idée précise sur l’efficacité de l’Antidote après l’entame du traitement.   Rien ne sert de se précipiter pour faire un traitement si on ne connait pas le stade d’évolution du virus. Parce qu’après les premières séries d’injections, le patient peu demeurer toujours dans le flou au sujet de l’évolution de sa guérison, car ne sachant pas à quel stade il a commencé son traitement et quand il peut le terminer, voire si le traitement qu’il est en train de prendre est efficace et s’il n’est pas en train de dépenser ses ressources financières pour rien. Il faut à cet effet, débuter le traitement sur des bases claires pour en terminer avec ce virus sur un résultat clair.

Je recommande fortement l’administration par voie intraveineuse, pour les patients qui ont des problèmes de Créatines et d’Urée et aussi pour ceux qui veulent que le traitement aille vite. Et pour les patients très affaibli qui n’ont plus beaucoup de chair sur le corps, je recommande, l’administration à travers le sérum (communément appelé ballon).

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
 XI/ – Comment gérer son traitement à l’Antidote DMCA45 ?

L’administration de DMCA45 peut se faire de 15 doses (30ml), en 15 doses (30ml) et le paiement aussi. Mais il faut vérifier l’évolution de la guérison, après  les 15 premières injections, parce que certains patients ont pu être guéris avec seulement 15 injections de 2ml et d’autres, avec 30 injections de 2ml. La guérison rapide dépend en priorité du stade de l’évolution de l’infection du virus dans l’organisme.

La durée de traitement pour 15 injections est de 15 jours si le traitement se fait au quotidien. Mais le patient peut aussi s’administrer les injections tous les 2 jours. Nous recommandons les injections tous les 2 jours. Dans ce cas, la durée s’étendra à 30 jours.

La dose d’injection est de 2ml pour les patients ayant un poids inférieur à 70kg et de 2,5ml pour ceux qui pèsent 70kg+.

L’administration se fait par voie intramusculaire, par voie intraveineuse ou par sérum. Le patient doit aussi trouver un infirmier ou un médecin pour lui faire les piqûres de façon discrète. Mais s’il est difficile pour lui d’en trouver, nous pouvons lui en procurer, mais celui ci est payant pour chaque déplacement. (Pour les patients qui résident à Abidjan – Côte d’Ivoire)

Après la première série de 15 injections, le patient doit vérifier l’efficacité du traitement avec son médecin traitant. Il doit connaitre combien de copies du virus ont été détruites et combien de copies il en reste. Et aussi réévaluer le taux de CD4 et de CD8. Cela lui permettra de réajuster son budget de santé et de soins. 

Mais, après 15 injections de DMCA45, le patient doit attendre au moins un délai de 30 jours, avant de faire ce bilan de vérification avec son médecin. Parce que, le médicament continue toujours d’agir dans l’organisme durant ce temps. 

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

XII/ – Livraison à l’export vers les pays Africains

 Pour les patients qui résident en Afrique, hormis la Côte d’Ivoire, les frais de transport aérien des colis express du DMCA45 est de 75 000 F CFA ou 150USD $. Pour les commandes hors territoire ivoirien, la quantité minimale exportable est de 30 doses injectables (60ml) et de 12litres de sirop (livrés en tisane).

Avec cette quantité, le poids du colis est inférieur à 1kg.  Les paiements des commandes à partir des pays étrangers se font par : Virements bancaires sur l’un de nos comptes bancaires domiciliés en Côte d’Ivoire et en France ou par compagnies de transferts internationaux d’argent : Western Union, Moneygram, RIA, MoneyTransfert ou par toute autre compagnie représentée en Côte d’Ivoire.

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 XIII/ – Les résultats de la guérison et les protections

Ce que le patient doit retenir dans le processus de sa guérison totale, c’est que la technologie  du traitement DMCA45 consiste à détruire le virus du VIH SIDA et toutes ses copies. Donc il doit se concentrer sur la suppression progressive et totale des copies, parce que ce sont les copies du virus qui détruisent ses globules rouges (CD4) et globules blancs (CD8).

Une fois, les copies détruites, son taux de CD4 et de CD8 se reconstituent progressivement parce qu’il n y a plus de menace de destruction. Au fur et à mesure que l’Antidote DMCA45 détruit les copies du virus, son taux de CD4 remonte aussi.  

Mais c’est après la suppression totale des copies du virus que les CD4 reviendront à leur niveau normal de 1750 CD4 et cela au bout de 3 à 6 mois.

Les médecins diront que la Charge Virale (CV) est indétectable dans le sang, ce qui revient à dire, pour nous, que le virus a été éliminé. Le patient pourra refaire son bilan de sang, un an après le traitement. Il remarquera qu’il est toujours séronégatif. Parce qu’avec le DMCA45, la guérison est à vie, sauf si le patient se réinfecte à nouveau par des comportements à risque.

Pour ceux qui ne peuvent s’empêcher des comportements à risque et pour les voyageurs, nous disposons  d’un puissant vaccin dont la période de protection est de 90 jours. Il se prend en une seule injection de 2ml, tous les 90 jours. Le Vaccin DMP90, est livré pour la première prise avec 1dose de 2ml de l’Antidote DMCA45.  Son coût est de : 35 000 F CFA ou 70USD $.

 Le Vaccin DMP90 est aussi une formulation médicale des Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS. Sa composition est à base des principes actifs des plantes naturelles Africaines. Il n’y a aucun effet secondaire découlant de sa prise.

 

781

  001  007

DMP90   Flacon de 2ml

  Exif_JPEG_420 Exif_JPEG_420

 J’attire aussi l’attention de mes nombreux lecteurs qu’il y a pire que le VIH SIDA. Ce sont les hépatites B et C. Il ne faut pas se prémunir seulement contre le VIH, mais il le faut également contre les Hépatites B et C, parce qu’il n’y a aucun traitement curatif contre les Hépatites B et C. Mais par contre, il existe des vaccins que vous pouvez vous procurer dans les pharmacies ou dans certains centres de santé publique en Côte d’Ivoire. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’on appelle   Hépatite B et C, c’est une infection virale qu’on peut contracter durant les rapport sexuels ou contacts physiques. Les Hépatites B et C donnent la cirrhose de foie, c’est-à-dire le cancer de foie. Il n’existe aucun remède à ce jour. Donc il ne faut pas seulement se prémunir contre le VIH Sida, avec le vaccin DMP90 et se comporter comme si on est devenu un immortel vivant. 

A défaut de prendre le vaccin DMP90, il y a d’autres possibilités d’utilisation du DMCA45. Il est envisageable de s’administrer une ou deux doses de l’Antidote DMCA45 quant on sait qu’on vient d’avoir la veille des rapports sexuels à risque. Chaque dose de 2ml de l’Antidote détruit, entre 1000 et 10 000 Copies du virus du VIH Sida, en fonction de l’état de santé de l’utilisateur.

 Outre, en Côte d’Ivoire, où de nombreuses personnes ont été traitées avec succès et guéries totalement du virus, nous avons livré et guéri avec le DMCA45, au Gabon, au Cameroun et dans la grande île de Madagascar. Dans cette grande île où une importante quantité a été exportée, les premiers malades ont été guéris et libérés du virus. Nous avons reçu des appels pressants du Nigeria  du Congo RDC et du bénin. Bientôt, nous nous étendrons dans les différents pays Africains pour  neutraliser la pandémie du VIH SIDA.

 

Veuillez télécharger nos Dispositions Médicales Curatives ici :

fichier pdf DMCA45 Dispositions curatives

DMCA45 Dispositions curatives

DMCA45 Avertissements pour la guérison définitive

fichier pdf dmca45-avertissements-pour-la-guerison-definitive

Antidotes & Médicaments

Antidotes&Médicaments2 15022017

fichier pdf Antidotes&Médicaments2 15022017

 Publication réalisée avec l’accord de la Direction Générale d’AFRA PHARMACEUTICS – Côte d’Ivoire

 

781

We believe in winning Africa 

    Exif_JPEG_420 Exif_JPEG_420

DMCA45

La vie, en toute sérénité

   Exif_JPEG_420   014

  Publication sponsorisée par

781

Daniel MEHI

3e Avatar

Danielmehi.unblog.fr

www.facebook.com/daniel.mehi

Email : danielmehi2012@gmail.com

laisser votre message directement sur le blog, je vous repondrai

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

  • août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juil   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  

alessecaca |
fexofenadineca |
Nonvide28 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Omra2012
| Peleenterresainte2012
| IMAM REZA (p)