• Accueil
  • > DOSSIER SPECIAL VIH SIDA & l'ANTIDOTE

Archive pour 'DOSSIER SPECIAL VIH SIDA & l’ANTIDOTE'

Antidotes et Médicaments

781

 Nous ne traitons pas de molécules chimiques.

Nous possédons les meilleurs médicaments

Nous avons les médicaments rares

Tous nos traitements sont à base de plantes et racines naturelles Africaines.

Pour les maladies qui ne sont

pas listées dans la présente,

prière nous contacter


Antidotes & Médicaments

SANS EFFET SECONDAIRE  -  SANS INTERACTION MEDICAMENTEUX

Hzéro100

Afra Pharmaceutics dispose de l’antidote contre  l’Hépatite Virale B & C.

Le  Médicament est le Hzéro100

La durée du traitement est  de 15 jours. La guérison est à vie.

Le traitement se compose de 7 injections de 2ml + Sirop (Tisane)

Les injections se prennent tous les 2jours.

La guérison est immédiate et définitive.

Prix : 375 000 FCFA ou $750 USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués.

——————————————————————————

Insulin55

Afra Pharmaceutics dispose de l’antidote contre  le Diabète.

Le  Médicament est l’Insulin55

La durée du traitement est  de 10 jours. La guérison est à vie.

Prix : 375 000 FCFA ou $750 USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués.

—————————————————————————–

Plasmo12.5

Afra Pharmaceutics dispose de Sérum anti Paludéen.

Le Plasmo12.5 est un vaccin de protection  contre la malaria (le paludisme), la fièvre jaune et  la fièvre typhoïde.

Sa durée de protection est de 6ans, renouvelable.

Ce sérum est composé de 3 injections de 2ml.

La première  dose se prend en une seule prise de 2ml

Premier rappel, 6 mois après la première dose

Deuxième rappel, 12mois après la première dose ou 6mois après le 1er rappel.

La Protection est immédiate dès la première injection de 2ml.

Mais il faut 2 autres rappels espacés de 6 mois pour installer la protection dans la durabilité supplémentaire de 5ans.

Après ces 6 ans, le processus est renouvelable, juste avec un seul rappel de 2ml.

Contenance de la bouteille : 15ml (7,5 doses de 2ml)

Prix : 75 000 FCFA ou $150 USD

 Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués

 ———————————————————————————-

RénoVita11

Médicament contre l’insuffisance rénale

Durée de traitement/Guérison : 5jours

Prix : 275 000 F CFA ou $ 550USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués

———————————————————————————

AfraPower1000,  à l impossible  nul n’est tenu

 Médicament contre les faiblesses sexuelles, maladies neuromusculaires et la maladie de parkinson et le rhumatisme

Ce puissant médicament naturel africain n’est pas un stimulant sexuel. Bien plus, il restaure la force des nerfs, des muscles du bas ventre, des parties génitales, des pieds, des mains et de tout le corps. Il renforce leur motricité. Il règle de façon définitive le dysfonctionnement des glandes situés au niveau du bassin et apporte de l’énergie aux nerfs et aux muscles.

 Traitement destiné aux hommes et aux femmes.

Durée de traitement/Guérison : 3jours

Prix : 275 000 F CFA ou $550USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués

 ————————————————————————————

Cata20

Médicaments contre la cataracte

Durée du Traitement/Guérison : 3jours

Prix : 325 000F CFA ou $650USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués.

———————————————————————————–

SinuVita 3

Médicaments contre la Sinusite aiguë (infection par virus  ou par bactéries)

A prendre très tôt le matin, au reveil avant le lever du Soleil.

Durée du Traitement/Guérison : 3jours

Prix : 275 000F CFA ou $550USD

Délai de livraison : 7jours pour toutes les capitales Africaines et de 3jours pour l’Europe, l’Amérique et l’Asie. Coût de la livraison par UPS et DHL Compris dans les tarifs indiqués.

—————————————————————————————-

DMCA45, l’Antidote du Vih 1 & 2 du Sida

Les différentes doses de l’Antidote et les tarifs

  Nous vous donnons ici les tarifs  du traitement de l’Antidote DMCA45:

 1 injection DMCA45 de 2ml coûte : 10 000 FCFA (20USD $) il en faut 45 injections administrées sur 45 Jours ou 90 jours.

1  litre de Sirop DMCA45 coûte : 15 000 FCFA (30 USD $) il  en faut 12 Litres comme boisson quotidienne, pendant la durée du traitement.

 Tout patient résident ivoirien peut entamer son traitement avec 15 injections (15x2ml) + 6 litres de sirop.

Les différentes doses se composent comme suivant :

 1ere Dose Standard (15x2ml) :   15 injections de 2ml + 6 Litres de sirop = 240 000F CFA

2eme Dose Moyenne (30x2ml) : 30 injections de 2ml + 8 Litres de sirop = 420 000F CFA

3eme Dose Maxi (45x2ml)   :     45 injections de 2ml + 12 Litres de Sirop  = 630 000 F CFA

Téléchargez nos Dispositions Médicales et Curatives ici :

DMCA45 Dispositions curatives

fichier pdf DMCA45 Dispositions curatives

DMCA45 Avertissements pour la guérison définitive

fichier pdf dmca45-avertissements-pour-la-guerison-definitive

Antidotes&Médicaments2 15022017

fichier pdf Antidotes&Médicaments2 15022017

SANS EFFET SECONDAIRE    

SANS INTERACTION MEDICAMENTEUX

034

 

781

086

L’Antidote DMCA45 du Vih Sida et les ARV

 

 L’Antidote DMCA45 du VIH SIDA et les ARV

 I/ – Le Laboratoire fabricant de l’Antidote DMCA45

Depuis mes premières publications relatives au vrai traitement du VIH SIDA en juin 2013, j’ai donné de l’espoir à des milliers d’hommes et de femmes  désespérés et dans l’angoisse face au virus. Je pense qu’en tout état de cause, il est réconfortant de savoir qu’il existe quelque part un remède efficace contre le mal dont on souffre, même si on n’a pas encore les moyens financiers de s’en procurer. Et aussi pour ceux qui sont saints, parce que tout le monde est exposé à ce virus.

A cet effet, je confirme que l’Antidote de cette maladie existe depuis 2002 en Côte d’Ivoire et qu’il a fait ses preuves.

Le traitement dont il s’agit est l’Antidote DMCA45. 

781

  Exif_JPEG_420Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml +Poudre de Tisane 50g  014
  Exif_JPEG_420   Solution injectable DMCA45 Flacon de 24ml   034

 L’Antidote DMCA45 a été formulé

par les Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS  

Abidjan – Côte d’Ivoire.

AFRA PHARMACEUTICS est l’acronyme de

Sciences Pharmaceutiques des Frères Africains.

 Comment Entrer en contact avec AFRA PHARMACEUTICS ? 

 

Allo DMCA45

(+225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

Abidjan – Côte d’Ivoire

Distributeur Agrée Abidjan 

Charline MIAN :

Tél : (+225 ) 44 32 26 01 / 89 87 26 40

 Les appels sont reçus tous les jours du lundi au Vendredi de 08H à 18H GMT. Le Samedi et jours fériés de 09H à 14H GMT.

Veuillez laisser  vos messages avec vos contacts téléphoniques par email  à :

 afrapharmaceutics@gmail.com ou

SMS sur Messenger/WhatsApp :

+ 225 75 13 95 52

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés spécialistes du Vih, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 AFRA PHARMACEUTICS  recherche des représentants et distributeurs de l’Antidote DMCA45 dans les différents pays Africains et dans les grandes villes. La condition immédiate est que ledit représentant ou distributeur soit une personne morale ou physique qui ait eu déjà à utiliser l’Antidote DMCA45 ou que l’un de ses proches l’a utilisé et qu’il connaisse assez bien ce traitement  pour l’avoir expérimenté.

Prière nous laisser votre message et votre contact à l’adresse :

afrapharmaceutics@gmail.com ou

sur Messenger/WhatsApp: +225 75 13 95 52

781

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

II/ – La composition du médicament

 La composition médicale du DMCA45 est faite à partir des principes actifs des plantes naturelles Africaines, et est, à ce titre sans danger pour l’organisme humain. Il n y a pas d’effets secondaires liés à sa prise. Ceux qui l’on essayé me disent qu’ils ont senti une légère énergie parcourir leurs bras jusqu’au bout des doigts. Et ils se sont dits intérieurement, avec une pincée d’ironie; ça y est ! DMCA45 est en train de poursuivre le virus.  

Les méthodes d’administration de ce médicament ont évolué, parce qu’au début en 2002, tous les patients, dans leur panique, venaient et prenaient 15 injections de 2ml et ne cherchaient plus à savoir si tout est fini ou pas. Mais en fait, tous les patients ne sont pas au même stade d’évolution du virus. Il y en a qui ont dans l’organisme, une charge virale de plus de 300 000 Copies du virus par millilitre de sang et d’autres en ont que 50 000 ou encore moins. Avec des taux de CD4 et CD8 très différents. Ces différents cas d’infectés ne peuvent être guéris avec les mêmes doses de médicaments. Même avec un simple paludisme, les doses de médicament varient selon l’état du malade, à plus forte raison, le virus du VIH SIDA.

J’ai préconisé à AFRA PHARMACEUTICS, le Laboratoire fabricant du médicament, d’adapter le traitement pour chaque cas, chose que les responsables se sont empressés d’accepter. Aujourd’hui, les doses d’injection du DMCA45 sont évaluées en fonction du taux de CD4 et de la Charge Virale(CV) par millilitre de sang du patient.

(CD4 =globules rouges / CD8 = globules blancs) 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

III/ – Les Précautions, avertissements et recommandations

AFRA PHARMACEUTICS ne tiendra plus compte des patients qui n’ont pas de bilan sérologique ou qui ne savent pas où aller pour le faire, afin de connaitre leur Charge Virale(CV) et leur taux de CD4 et CD8. Parce que, pour garantir la guérison totale, le laboratoire a compris qu’il faille exiger obligatoirement un bilan sérologique aux patients avant tout traitement par l’Antidote.  A cet effet, nous recommandons aux patients d’adopter une méthode scientifique pour se libérer de ce virus, c’est la raison pour laquelle nous exigeons maintenant avant l’entame du traitement à l’antidote, un bilan sérologique pour déterminer la dose totale à prendre et le temps qu’il faudra au patient. La base doit être claire afin que toute personne infectée soit située sur l’efficacité du traitement et sur la progression de sa guérison.

Cette approche méthodique a déjà donné des résultats positifs et nous enregistrons cent pour cent de taux de Guérison.

 Toutes fois, si un patient qui n’a pas de bilan sérologique préalablement établi, se présente à nous, nous lui demanderons de faire d’abord son bilan dans une de nos cliniques partenaires spécialisées. Et à ce titre, nous lui remettrons sur le champ, et après paiement, une dose de 15 injections de 2ml de l’Antidote DMCA45, qu’il pourra entamer le même jour, après sa prise de sang dans la clinique partenaire.

Les prises de sang pour un bilan sérologique se font à jeûns. Le coût pour un bilan sérologique (CD4, CD8 et Charge virale) est de 40 000 F CFA (80USD $).

 A posteriori, si un patient refuse toute idée de bilans sérologiques, et insiste pour prendre l’Antidote DMCA45, nous serions dans l’obligation de lui livrer, après paiement, la dose maximale qui est de 45injections + 12Litres de sirop. Cette dose Maxi est capable de détruire 400 000 Copies virales VIH1/VIH2 et de remonter au taux normal, un taux de CD4 inférieur à 10CD4. C’est-à-dire guérir un patient presqu’en phase terminale.

 Outre le bilan sérologique, il faut faire impérativement un test appelé NFS pour l’anémie. Presque tous ceux qui souffrent du VIH Sida sont anémiés plus ou moins gravement, c’est-à-dire qu’ils n’ont plus assez de sang dans le corps. Le test NFS coûte 3000 F CFA (6 USD$) ou un peu plus dans certaines cliniques. Le traitement de l’anémie peut durer 3 à 6 mois. Le coût du traitement de l’anémie est d’environ  4000F CFA (8 USD$) par mois en pharmacie, sauf si l’anémie a atteint un stade où  une transfusion sanguine quotidienne devient une urgence médicale.

C’est encore l’une des raisons pour lesquelles il ne faut pas paniquer et se presser pour entamer le traitement du VIH SIDA. Parce qu’il y a une batterie de bilans de sang à faire avant de savoir le nombre et le type de médicaments qu’il faut pour être sauvé du virus. Si le patient ne prend pas toutes les précautions préalables en termes de bilans, avant de débuter son traitement contre le VIH SIDA, il va être gagné par le doute et le stress en cours de chemin.

 

781

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : ( +225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 IV/ – Les différentes doses de l’Antidote et les tarifs

  Nous vous donnons ici les tarifs  du traitement de l’Antidote DMCA45:

 1 injection DMCA45 de 2ml coûte : 10 000 FCFA (20USD $) il en faut 45 injections administrées sur 45 Jours ou 90 jours.

1  litre de Sirop DMCA45 coûte : 15 000 FCFA (30 USD $) il  en faut 12 Litres comme boisson quotidienne, pendant la durée du traitement.

 Tout patient résident ivoirien peut entamer son traitement avec 15 injections (30ml) + 6 litres de sirop.

Le sirop est livré maintenant en sachet de tisane 50g, et chaque sachet de 50g contient 2 litres de Sirop. Le mode d’utilisation de la tisane est donné au patient à la livraison.

 L’injection et le Sirop font partie intégrante de l’Antidote DMCA45. Les prises se font de façon concomitante.

Les différentes doses se composent comme suivant :

 1ere Dose Standard (30ml) :   15 injections de 2ml + 6 Litres de sirop (3 tisanes)

 = 240 000F CFA

2eme Dose Moyenne (60ml) : 30 injections de 2ml + 8 Litres de sirop (4 tisanes)

= 420 000F CFA

3eme Dose Maxi (90ml)   :     45 injections de 2ml + 12 Litres de Sirop  (6 tisanes)

 = 630 000 F CFA

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés spécialistes, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 Les paiements du traitement se font avant la livraison ou à la livraison ou par dépôt d’argent sur un de nos comptes bancaires  en Côte d’Ivoire. (Pour les résidents ivoiriens)

La vente du traitement DMCA45 aux patients est assurée exclusivement par nos distributeurs agrées.

(Voir liste fournie dans la présente)

Les doses sont fournies dans des petits flacons de 14ml et de 24ml.

Il est possible de livrer des doses minimales de 6 injections ou de 10 injections aux anciens patients.

 

781

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : ( +225) 75 13 95 52 / 89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

V/ – Le VIH SIDA et les populations

Ceux qui ont une charge virale importante dans le sang, sont de véritables fléaux  ambulants pour la population. Ce sont eux qui infectent, au moindre contact sexuel, leurs partenaires en leur transmettant aussitôt la même charge virale d’infection. Par contre, ceux qui ont une charge virale non élevée, ne peuvent infecter leurs partenaires, pour le moment. C’est ce qui trompe la plupart des gens. Parce que, certaines personnes sont toujours étonnées qu’aucun de leurs derniers partenaires n’aient été infectés, contrairement à elles. Et, il y en a qui va jusqu’à se convaincre que sa femme ou copine  ayant fait son test de dépistage pendant sa visite prénatale et que celle-ci ayant été déclarée séronégative, donc il n y a rien à craindre chez lui. Il est toujours plus stressé que la femme enceinte qui s’en va faire son test de dépistage lors de sa visite prénatale.

Le plus difficile dans le traitement de ce mal, est que ceux qui sont guéris ne veulent plus qu’on en parle car ils  disent que le virus les a traumatisé, et qu’en conséquence, ils refusent de témoigner pour aider ceux qui hésitent à venir se guérir. Saufs, quelques hommes en Uniforme (Gendarmes et Policiers) qui reçoivent souvent les personnes hésitantes pour leur monter leur état de guérison avec bilan médical à l’appui.  Ces hommes en armes me disent qu’ils éprouvent un sentiment de soulagement et de  bonheur après tant d’angoisse et de désespoir. Ils sont prêts à aider les autres. Quant aux  civiles, n’y compte pas. Certains n’admettent pas qu’on réveille ce souvenir douloureux et refusent d’en parler avec qui que ce soit. Personne ne doit savoir qu’ils ont été infectés un jour par ce virus ; soucis d’image oblige. Nous respectons à la lettre, la volonté de chacun.

Nous les comprenons bien, car la maladie du VIH SIDA est victime d’une propagande honteuse, malhonnête et nocive assimilée dans la conscience des populations. Et pour cette raison, maintenant, tout le monde dissimule sa maladie et certaines personnes ont tendance à se suicider quant elles apprennent qu’elles sont infectées.

Mais je pense que les Cancers, l’AVC, le Diabète et bien d’autres maladies sont beaucoup plus graves que le VIH SIDA. Par contre  personne n’est gêné de dire qu’elle souffre  de ces maladies, car on peut gagner la compassion des gens quant on en souffre.  Par contre la simple évocation du mot SIDA fait dresser les cheveux des gens sur leur tête, parce que ce mal est considéré à tord comme une abomination, un déshonneur et une grave injure. Tous les regards se braquent avec nervosité sur la personne infectée et il peut perdre l’estime et la considération de son entourage.

Mais ce mal qui est considéré comme une humiliation et un déshonneur se guérit totalement à vie, de nos jours, même s il y a une catégorie de gens attardés mentaux qui pensent le contraire.

Chaque être humain est responsable de son propre destin et chacun doit gérer sa vie en fonction de sa survie et de ses intérêts et par conséquent ne pas se laisser prendre dans les tourbillons d’un paradigme sociétal dépassé.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
 
VI/ – DMCA45 et ARV

 La technologie du DMCA45 consiste à détruire le virus du VIH1 et VIH2 du SIDA et toutes ses copies. La guérison est à vie car il n y a pas de récidive du virus.

Quant au  traitement ARV (Anti Retro Viraux), il  endort et isole le virus du VIH SIDA dans l’organisme en le rendant inactif et les multiples copies du virus se cachent dans les ganglions et dans le cerveau de l’infecté. Mais  dès que le traitement est interrompu, même en une semaine, le virus renaît avec une forte récidive. Les ARV ont néanmoins la capacité de préserver la vie du malade et de faire remonter en 3 ou 6 mois, son CD4  à son taux quasi-normal. Il lui est recommandé de prendre assidûment et au quotidien ses comprimés et de se nourrir bien et sainement pour vivre normalement comme si rien n’était. En outre, les comprimés ARV fatiguent beaucoup l’organisme et ont tendance à faire monter la Tension Artérielle chez certains patients.  

 

ARV traitements Des boîtes de traitement ARV Image 2 Boîte de traitement ARV

A ce traitement, il faut ajouter  le Co-trimoxazole ou CTX 300. CTX 300 est aussi appelé Batrim Forte 300C’est un puissant Antibiotique. Les médecins spécialistes du VIH SIDA, l’ajoutent aux ARV pour des personnes infectées avec un très faible taux de CD4 c’est-à-dire pour les taux inférieurs à 50 CD4) 
Compatibilité
 Mais, les ARV et le DMCA45 sont compatibles d’après nos nombreuses expériences et selon ce que nous ont rapporté les patients. Parce que certains étaient déjà sous traitement des ARV et ont également pris l’Antidote DMCA45. Leurs guérisons ont été plus rapides, parce que les ARV endorment le virus et ses copies et l’antidote DMCA45 le détruit, en éliminant totalement toutes ses copies, même là, où elles sont allées se refugier dans les ganglions et le cerveau.

L’Antidote DMCA45 peut être administré comme unique traitement  si le patient n’est pas déjà pris en charge pour les ARV. Si le patient infecté par le virus du VIH SIDA, a d’autres maladies ou infections telles que la tuberculose, les problèmes cardiaques, l’hypertension Artérielle, le Diabète, etc.…, ces maladies doivent faire l’objet de suivi médical approprié par des spécialistes, mais la prise de DMCA45 doit continuer sans relâche.

DMCA45 a été formulé uniquement contre le virus du VIH 1 et VIH 2 du SIDA, et n’est pas destiné à soigner d’autres maladies. Pour les personnes infectées au VIH, qui sont déjà atteintes de l’hypertension artérielle et du diabète, les ARV ne peuvent apporter aucune amélioration notable dans leur état de santé, car ils sont totalement inefficaces pour relever leur taux de CD4 et pour isoler le virus dans l’organisme. Seul l’Antidote DMCA45 peut leur apporter le soulagement.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 VII/ -  Les  Symptômes d’Alerte du VIH SIDA

Le virus du VIH SIDA est comme un terroriste Djihadiste. Il est dans le corps, silencieux et invisible. Il peut frapper n’importe qui, à n’importe quel moment. Et c’est quand il frappe et commet des dégâts que les gens s’en rendent compte. Il emporte souvent des vies.

Sa dangerosité s’explique par  son comportement très insidieux dans l’organisme du  corps humain. Le virus n’est pas lui même une maladie, mais il se reproduit  par action de duplication de copies multiples dans le sang. Et ses multiples copies attaquent  et détruisent au fur et à mesure les défenses immunitaires du corps humain. Les défenses immunitaires du corps humain sont constituées principalement par les Globules Rouge(CD4) et Globules Blancs (CD8).

Une fois que, la totalité des Globules Rouges (CD4) et des Globules blancs (CD8), est détruite par le virus, aucun traitement au monde ne pourra éviter la mort lente et agonisante au patient. Même une simple grippe, ou une simple blessure d’une lame rasoir, peut lui causer une agonie mortelle.

Mais dès que le nombre de CD4 et de CD8 baissent fortement dans l’organisme de l’infecté, des signes annonciateurs du mal  se manifestent aussitôt. Voici les signes qui indiquent  que vous êtes infectés du virus du VIH SIDA et que votre infection est à un niveau alarmant :

Si vous constatez des éruptions brusques de boutons sur le corps, des furoncles à répétition, des diarrhées sur une longue période, des démangeaisons sur le corps, des insomnies, un manque d’appétit chronique, de la fièvre, des migraines, des hémorroïdes, des allergies,de la fatigue chronique, de la courbature constante, etc.…

Cette liste non exhaustive, mais fréquente est le signe que le virus a détruit une bonne partie de vos CD4 et CD8 et que votre état de santé nécessite une urgence médicale. A ce niveau d’alerte, le virus est en train de déprogrammer votre horloge biologique, ainsi que vos cellules et vos heures habituelles de repas et de sommeil changent. Vous allez constater le disfonctionnement de certains de vos organes vitaux tels que les poumons et les reins.

Les problèmes de Créatine (Reins) et d’Urée (Foie) vont apparaitre et les médicaments auront du mal à vous soulager. Vous tomberez constamment malade, parce que les Reins et le Foie jouent un rôle important dans les traitements médicamenteux. C’est pourquoi, on demande aux populations de faire les tests de dépistage avant qu’elles ne tombent  malades. Cela pourrait sauver beaucoup de vies, d’autant plus que, maintenant, il y a des traitements ARV qui  maintiennent en vie toute personne infectée, même s’ils ne la libèrent pas totalement du virus.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 VIII/- Préserver sa vie

Je tiens à dire que les ARV sont gratuits dans les centres de santé en Côte d’Ivoire pour ceux qui n’ont pas  les moyens de se procurer l’Antidote DMCA45. Laissez tomber ce comportement de ‘’ j’ai honte ‘’ quand la mort s’approche à grand pas de votre famille. Et puis, il y a un embryon d’organisation mis en place par les services sociaux au sein de certains centres de santé en Côte d’Ivoire ; Le malade est identifié désormais par une série de numéro et non par son nom et prénoms. Cette précaution lui garanti, un minimum de sécurité et de discrétion.

Il est aussi possible que nous puissions  indiquer, à ceux qui sont réticents à l’idée de se rendre dans un centre de santé publique, certaines cliniques privées à Abidjan, où on distribue les ARV discrètement aux VIP (Very Important Person).

Beaucoup de maladies bizarres vont se succéder sans répit dans votre corps, si vous ne prenez pas votre vie au sérieux. Vous devez vous dire intérieurement que votre vie et l’avenir de vos enfants valent plus qu’une ‘’ honte ridicule’’, et si vous ne voulez  pas que vos ennemis se penchent sur votre cadavre rendu méconnaissable par le virus et qu’ils se satisfassent de votre disparition tragique et que vos fragiles progénitures soient livrées à leur vendetta et leurs railleries.

Aujourd’hui, avec cette Pandémie, il n y a nul endroit de soins où il n y a pas de rang. Partout où vous irez, vous trouverez des rangs de personnes assises, venues prendre leurs traitements ou venues se faire suivre. Mieux vaut avaler sa honte, si on ne veut pas mourir de beaucoup d’infections graves.

Je pense même que, le fait de retrouver beaucoup de personnes infectées comme vous, assises en rang est plutôt réconfortant au lieu d’avoir honte. Sinon, imaginez que vous trainiez une maladie aussi grave que le VIH SIDA et que vous êtes tout seul à être infecté et malade! Qui va vous regarder même! Et puis  faire attention à vous ?

Votre nombre fait votre force, n’ayez donc pas honte des autres visages en détresse. Parce qu’avec ce maudit virus VIH, personne ne peut  se traiter en paix et trouver guérison dans le silence absolu, sauf si on préfère la mort absolument.

Par contre, avec l’Antidote DMCA45, la livraison et le traitement se font en toute discrétion. Souvent, le patient ne rencontre aucun visage familier et il peut se traiter en toute quiétude en faisant ses injections avec une personne qualifiée à qui il n’est pas obligé de dire le vrai nom de sa maladie.

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 IX/ – L’Epidémie de la pandémie du VIH SIDA

Je suis stupéfait par les attitudes de certains hommes attardés, qui infectent leurs femmes et leurs  bébés et qui ont toujours plusieurs copines dehors et qui en plus refusent d’affronter la réalité, préférant la mort lente. Mais si le VIH SIDA tuait  d’un coup, comme une arme à feu, je  comprendrais leur tendance au suicide collectif familial. Parce que l’agonie peut durer plusieurs années et le virus rend totalement méconnaissable le malade.

Des dizaines de personnes nous contactent tous les jours, mais je reste dubitatif devant le niveau d’inconscience de certaines d’entre elles face à la maladie.  Des personnes, alertées par des signes d’infection, entretiennent toujours des relations extra – conjugales avec de nombreuses jeunes filles ou copines. Mais pire encore, ils constatent même les premiers signes  sur leurs épouses à la maison, mais ils me disent qu’ils ont peur d’affronter la réalité en faisant leur test de dépistage ou en informant leurs partenaires ou leurs épouses.

Il y a également une catégorie de jeunes filles et femmes infectées qui se sont données pour mission de contaminer un maximum d’hommes par dépit et par vengeance. Le corps de la société toute entière  est infecté de petits criminels encagoulés en jupons et en pantalons.

Je pose toujours la même question aux personnes réticentes à l’idée du dépistage ; Préférez-vous, peut être votre mort et la mort de votre femme et laisser vos enfants orphelins, sans toit et sans avenir ?

Parce qu’aujourd’hui, personne ne s’occupe des enfants de personne, chers amis ! J’ai rencontré plusieurs cas où,  Monsieur, Madame et leurs 2 derniers bébés sont infectés par le virus du SIDA dans la même famille. J’en ai rencontré des cas où, dans des familles,  belle mère, madame  et belles – sœurs, sont toutes  infectées et où le mari et frère est mort récemment du VIH SIDA.

Je suis dépassé par l’ampleur ‘‘épidémiologique’’ de la pandémie du VIH SIDA en Afrique noire, et je pense que  les autorités sanitaires  Africaines minimisent le fléau pour des raisons politiques qui leur sont propres. Si on obligeait les populations à faire leur test de dépistage, le nombre d’infectés dépassera largement les taux communiqués par les gouvernements Africains. Et, je suis partisan de cette politique de dépistage obligatoire et forcé de la population, parce que beaucoup d’infectés s’ignorent ou se cachent délibérément à cause des idées fausses véhiculées sur le compte de la maladie du VIH.

C’est mentir dangereusement, en disant que le nombre d’infections baissent dans la population quant on connait le niveau d’irresponsabilité  et d’inconscience de certains d’entre nous et leur tendance à s’accoupler sans aucune précaution avec n’importe qui, n’importe comment et n’importe où, pour de l’argent et pour le plaisir.  

En toute quiétude, le virus du VIH Sida est en train de travailler les populations de l’Afrique noire dans un corps à corps affreux. C’est le cas de le dire, car la pandémie a atteint le seuil critique d’alerte générale.

 Le mal du VIH Sida ne se déclenchant pas de façon automatique dès qu’on a l’infection, ceci explique l’indifférence de certaines populations et des autorités face à ce que j’appelle ‘‘ l’épidémie de la pandémie du VIH SIDA ’’ en Afrique noire. Le mal se répand insidieusement dans les couches de la population les plus défavorisées. Souvent, les premiers signaux se manifestent 5 ans après l’infection et un peu plus tard pour certains. Mais il arrive que le mal se signal en quelques mois, voire quelques semaines, si la personne qui a infecté son ou sa partenaire est déjà à un stade très avancé dans la maladie, c’est-à-dire si sa charge virale est élevée. Il transmettra automatiquement la même quantité de virus par millilitre de sang à sa victime.

Il y a également des hospitalisations banales durant lesquelles on détecte le mal ou encore pendant les consultations prénatales des femmes enceintes. Il arrive parfois qu’on apprenne la mauvaise nouvelle, au moment où on est déjà dans les cordes, financièrement parlant. En ce moment là, c’est la mort assurée, parce qu’il faut posséder le minimum vital pour espérer s’en sortir ou survivre à ce virus.

En Côte d’Ivoire, le niveau de pauvreté est tel que les services sociaux dans certains centres de santé paiement souvent même  le transport ; 2000 FCFA (4 USD$) à certains patients pour qu’ils puissent revenir prendre leur comprimés ARV au prochain rendez- vous. On leur distribue aussi souvent de petits sacs de riz de 5kg pour qu’ils puissent bien manger et prendre leurs comprimés, mais la plupart ne respecte pas le rendez-vous, faute d’argent pour le transport, le jour venu. Mais qu’est ce que 5kg de riz peut faire pour des familles démunies ?

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
X/ – Ultimes recommandations

La recommandation que nous donnons aux patients, est qu’ils fassent au préalable leur bilan sérologique avant de commencer le traitement. C’est-à-dire qu’ils connaissent leur charge virale(CV) et le nombre de CD4 et de CD8 restants, bien avant le traitement à l’Antidote DMCA45.

Cela va leur permettre de se faire une idée précise sur l’efficacité de l’Antidote après l’entame du traitement.   Rien ne sert de se précipiter pour faire un traitement si on ne connait pas le stade d’évolution du virus. Parce qu’après les premières séries d’injections, le patient peu demeurer toujours dans le flou au sujet de l’évolution de sa guérison, car ne sachant pas à quel stade il a commencé son traitement et quand il peut le terminer, voire si le traitement qu’il est en train de prendre est efficace et s’il n’est pas en train de dépenser ses ressources financières pour rien. Il faut à cet effet, débuter le traitement sur des bases claires pour en terminer avec ce virus sur un résultat clair.

Je recommande fortement l’administration par voie intraveineuse, pour les patients qui ont des problèmes de Créatines et d’Urée et aussi pour ceux qui veulent que le traitement aille vite. Et pour les patients très affaibli qui n’ont plus beaucoup de chair sur le corps, je recommande, l’administration à travers le sérum (communément appelé ballon).

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034
 XI/ – Comment gérer son traitement à l’Antidote DMCA45 ?

L’administration de DMCA45 peut se faire de 15 doses (30ml), en 15 doses (30ml) et le paiement aussi. Mais il faut vérifier l’évolution de la guérison, après  les 15 premières injections, parce que certains patients ont pu être guéris avec seulement 15 injections de 2ml et d’autres, avec 30 injections de 2ml. La guérison rapide dépend en priorité du stade de l’évolution de l’infection du virus dans l’organisme.

La durée de traitement pour 15 injections est de 15 jours si le traitement se fait au quotidien. Mais le patient peut aussi s’administrer les injections tous les 2 jours. Nous recommandons les injections tous les 2 jours. Dans ce cas, la durée s’étendra à 30 jours.

La dose d’injection est de 2ml pour les patients ayant un poids inférieur à 70kg et de 2,5ml pour ceux qui pèsent 70kg+.

L’administration se fait par voie intramusculaire, par voie intraveineuse ou par sérum. Le patient doit aussi trouver un infirmier ou un médecin pour lui faire les piqûres de façon discrète. Mais s’il est difficile pour lui d’en trouver, nous pouvons lui en procurer, mais celui ci est payant pour chaque déplacement. (Pour les patients qui résident à Abidjan – Côte d’Ivoire)

Après la première série de 15 injections, le patient doit vérifier l’efficacité du traitement avec son médecin traitant. Il doit connaitre combien de copies du virus ont été détruites et combien de copies il en reste. Et aussi réévaluer le taux de CD4 et de CD8. Cela lui permettra de réajuster son budget de santé et de soins. 

Mais, après 15 injections de DMCA45, le patient doit attendre au moins un délai de 30 jours, avant de faire ce bilan de vérification avec son médecin. Parce que, le médicament continue toujours d’agir dans l’organisme durant ce temps. 

 

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

XII/ – Livraison à l’export vers les pays Africains

 Pour les patients qui résident en Afrique, hormis la Côte d’Ivoire, les frais de transport aérien des colis express du DMCA45 est de 75 000 F CFA ou 150USD $. Pour les commandes hors territoire ivoirien, la quantité minimale exportable est de 30 doses injectables (60ml) et de 12litres de sirop (livrés en tisane).

Avec cette quantité, le poids du colis est inférieur à 1kg.  Les paiements des commandes à partir des pays étrangers se font par : Virements bancaires sur l’un de nos comptes bancaires domiciliés en Côte d’Ivoire et en France ou par compagnies de transferts internationaux d’argent : Western Union, Moneygram, RIA, MoneyTransfert ou par toute autre compagnie représentée en Côte d’Ivoire.

781

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

 XIII/ – Les résultats de la guérison et les protections

Ce que le patient doit retenir dans le processus de sa guérison totale, c’est que la technologie  du traitement DMCA45 consiste à détruire le virus du VIH SIDA et toutes ses copies. Donc il doit se concentrer sur la suppression progressive et totale des copies, parce que ce sont les copies du virus qui détruisent ses globules rouges (CD4) et globules blancs (CD8).

Une fois, les copies détruites, son taux de CD4 et de CD8 se reconstituent progressivement parce qu’il n y a plus de menace de destruction. Au fur et à mesure que l’Antidote DMCA45 détruit les copies du virus, son taux de CD4 remonte aussi.  

Mais c’est après la suppression totale des copies du virus que les CD4 reviendront à leur niveau normal de 1750 CD4 et cela au bout de 3 à 6 mois.

Les médecins diront que la Charge Virale (CV) est indétectable dans le sang, ce qui revient à dire, pour nous, que le virus a été éliminé. Le patient pourra refaire son bilan de sang, un an après le traitement. Il remarquera qu’il est toujours séronégatif. Parce qu’avec le DMCA45, la guérison est à vie, sauf si le patient se réinfecte à nouveau par des comportements à risque.

Pour ceux qui ne peuvent s’empêcher des comportements à risque et pour les voyageurs, nous disposons  d’un puissant vaccin dont la période de protection est de 90 jours. Il se prend en une seule injection de 2ml, tous les 90 jours. Le Vaccin DMP90, est livré pour la première prise avec 1dose de 2ml de l’Antidote DMCA45.  Son coût est de : 35 000 F CFA ou 70USD $.

 Le Vaccin DMP90 est aussi une formulation médicale des Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS. Sa composition est à base des principes actifs des plantes naturelles Africaines. Il n’y a aucun effet secondaire découlant de sa prise.

 

781

  001  007

DMP90   Flacon de 2ml

  Exif_JPEG_420 Exif_JPEG_420

 J’attire aussi l’attention de mes nombreux lecteurs qu’il y a pire que le VIH SIDA. Ce sont les hépatites B et C. Il ne faut pas se prémunir seulement contre le VIH, mais il le faut également contre les Hépatites B et C, parce qu’il n’y a aucun traitement curatif contre les Hépatites B et C. Mais par contre, il existe des vaccins que vous pouvez vous procurer dans les pharmacies ou dans certains centres de santé publique en Côte d’Ivoire. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’on appelle   Hépatite B et C, c’est une infection virale qu’on peut contracter durant les rapport sexuels ou contacts physiques. Les Hépatites B et C donnent la cirrhose de foie, c’est-à-dire le cancer de foie. Il n’existe aucun remède à ce jour. Donc il ne faut pas seulement se prémunir contre le VIH Sida, avec le vaccin DMP90 et se comporter comme si on est devenu un immortel vivant. 

A défaut de prendre le vaccin DMP90, il y a d’autres possibilités d’utilisation du DMCA45. Il est envisageable de s’administrer une ou deux doses de l’Antidote DMCA45 quant on sait qu’on vient d’avoir la veille des rapports sexuels à risque. Chaque dose de 2ml de l’Antidote détruit, entre 1000 et 10 000 Copies du virus du VIH Sida, en fonction de l’état de santé de l’utilisateur.

 Outre, en Côte d’Ivoire, où de nombreuses personnes ont été traitées avec succès et guéries totalement du virus, nous avons livré et guéri avec le DMCA45, au Gabon, au Cameroun et dans la grande île de Madagascar. Dans cette grande île où une importante quantité a été exportée, les premiers malades ont été guéris et libérés du virus. Nous avons reçu des appels pressants du Nigeria  du Congo RDC et du bénin. Bientôt, nous nous étendrons dans les différents pays Africains pour  neutraliser la pandémie du VIH SIDA.

 

Veuillez télécharger nos Dispositions Médicales Curatives ici :

fichier pdf DMCA45 Dispositions curatives

DMCA45 Dispositions curatives

DMCA45 Avertissements pour la guérison définitive

fichier pdf dmca45-avertissements-pour-la-guerison-definitive

Antidotes & Médicaments

Antidotes&Médicaments2 15022017

fichier pdf Antidotes&Médicaments2 15022017

 Publication réalisée avec l’accord de la Direction Générale d’AFRA PHARMACEUTICS – Côte d’Ivoire

 

781

We believe in winning Africa 

    Exif_JPEG_420 Exif_JPEG_420

DMCA45

La vie, en toute sérénité

   Exif_JPEG_420   014

  Publication sponsorisée par

781

Daniel MEHI

3e Avatar

Danielmehi.unblog.fr

www.facebook.com/daniel.mehi

Email : danielmehi2012@gmail.com

laisser votre message directement sur le blog, je vous repondrai

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

l’Antidote du VIH SIDA

L’Antidote du VIH SIDA

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél:(+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml + Poudre de Tisane 50g  014
  Exif_JPEG_420Solution injectable DMCA45 Flacon de 24ml   034

 L’Antidote DMCA45 a été formulé

par les Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS  

Abidjan – Côte d’Ivoire.

————————————————————————————-

AFRA PHARMACEUTICS est l’acronyme de

Sciences Pharmaceutiques des Frères Africains.

 Comment Entrer en contact avec 

AFRA PHARMACEUTICS ? 

Tél : (+225)75 13 95 52 / 89 55 24 39

 ——————————————————

 Les appels sont reçus tous les jours du lundi au Vendredi de 08H à 18H GMT. Le Samedi et jours fériés de 09H à 14H GMT  Veuillez laisser  vos messages avec vos contacts téléphoniques par email  à : 

afrapharmaceutics@gmail.com 

ou SMS sur

Messenger/WhatsApp : + 225 75139552

 AFRA PHARMACEUTICS  recherche des représentants et distributeurs de l’Antidote DMCA45 dans les différents pays Africains et dans les grandes villes. La condition immédiate est que ledit représentant ou distributeur soit une personne morale ou physique qui ait eu déjà à utiliser l’Antidote DMCA45 ou que l’un de ses proches l’a utilisé et qu’il connaisse assez bien ce traitement  pour l’avoir expérimenté. Prière nous laisser votre message et votre contact à l’adresse :

 afrapharmaceutics@gmail.com

ou sur Messenger/WhatsApp: +225 75 13 95 52

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

 

Lire le Dossier complet ici :

 http://danielmehi.unblog.fr/?p=982

 

Deuxième témoignage :

 

Je  me nomme Stéphane N.A, je suis ingénieur de formation et exerce en libre entreprise. Je suis âgé de 45ans et réside à Marcory à Abidjan, Côte d’Ivoire.

Mon cas est atypique. Je ne suis pas malade, mais un jour j’ai décidé de faire mon test de dépistage du VIH pour voir. Pour mon grand malheur, le médecin m’annonce  que je suis infecté par le virus. J’ai ressenti cette nouvelle comme un cataclysme. Je ne suis pas un homme à femme. Je sors très peu et je n’ai pas eu beaucoup de copine dans ma vie. En plus de cela, j’ai toujours utilisé la capote pendant mes rapports sexuels.

Donc cette histoire de Sida là ! C’est vrai alors ? Je me posais intérieurement cette question. Et puis je me suis dit que peut être le médecin s’est trompé ou qu’il a mélangé les résultats de quelqu’un d’autre avec pour moi. Vraiment j’étais sans voix. Tout ce que le médecin me disait pour me réconforter rentrait dans mon oreille gauche et ressortait  par mon l’oreille droite. Je n’entendais que des murmures et ses paroles me paraissaient inaudibles.

Quand je suis sorti de son bureau, je me demandais qui m’a envoyé faire ce maudit test ? Peut être que les gens sont contre moi ou peut être qu’ils font ça pour me faire dépenser mes sous dans des cliniques. Puis je me suis dit que ces gens là sont organisés en réseau pour soutirer de l’argent à leurs victimes et que de toute façon je ne croirais pas un traitre mot de toutes leurs théories sur le VIH SIDA.

La première nuit après l’annonce de ma séropositivité a été terrible pour moi. Quelques jours après, je décide de changer de centre pour refaire un autre test. Mais là bas aussi, le résultat est séropositif. Maintenant, c’est la totale.

Je ne suis pas encore malade, mais il faut que je me débarrasse de ce maudit virus avant qu’il n’engendre des dégâts dans ma vie.  Oui, c’est le mot ; me débarrasser de ce virus !

Mais où aller avec ce fléau dans mon sang ? Les antirétroviraux  sont destinés à ceux qui sont à un stade avancé ou qui font déjà la maladie. Mais moi, un petit infecté, je vais où pour me débarrasser de ce truc ?

Franchement, quand on est déclaré séropositif et qu’on vous dit ensuite que votre cas ne nécessite pas pour le moment une prise en charge médicale aux traitements antirétroviraux, on fait quoi dans cette situation d’abandon ?

J’ai commencé à parcourir les cabinets des tradi praticiens qui disaient posséder le remède, mais rien que de petits escrocs. Souvent on me dit que telle personne est guérie de la maladie par tel guérisseur mais moi, je ne suis jamais guéri par le guérisseur en question. J’ai quand même vu et rencontré une personne qui a été guérie par un autre guérisseur mais moi, il ne m’a pas guéri aussi. Je suis déboussolé par tous ces constats d’échecs.

Meurtri à l’idée que le virus pourrait déclencher une maladie opportuniste à tout moment, j’essaie d’oublier ma détresse en passant mon temps  libre sur internet et sur facebook.  Et là, j’entends parler de Daniel MEHI, un grand maître en spiritualité.

Je me suis intéressé à lui parce que je pense fortement que la cause de mon infection est sans nul doute  mystique. J’ai pris donc contact avec lui.  Je lui ai  parlé de mes nombreuses péripéties pour me débarrasser de ce virus. Ensuite, Je lui ai demandé de me faire un traitement spirituel, parce que d’après ma propre analyse, mon infection n’est pas simple.

Mais il m’a conseillé d’essayer d’abord un antidote du virus que posséderait un cabinet de traitement du VIH. Et qu’à l’issue de cet essai, nous verrons ensemble ce qui restait à faire pour me tirer de ce mauvais pas.

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

 

Il me met en contact avec eux. J’ai une peur bleue des seringues,  mais je me résigne et je commence leur traitement aussitôt. C’était le 1er Octobre 2013.

Je conviens avec l’infirmier que comme j’ai horreur des injections, d étaler l’administration des 15 injections sur 2mois. Mais pour mon grand malheur, 3mois après le début du traitement, mon infection, au lieu de baisser, a plutôt évolué.

Je n’ai même pas osé appeler Maître Daniel MEHI pour lui en parler. J’étais trop triste et en colère à la fois. On m’a dupé encore, me disais-je.

Parce que cette histoire de VIH SIDA là est comme une affaire de trafic de drogue. Tout le monde traite son cas en cachette. On se dit qu’il Il ne faut pas que le voisin du quartier ou un faux cousin du village soit au courant  Et c’est dans ça que les escrocs et vendeurs d’illusion sévissent maintenant pour plumer les personnes en détresse.

Mais le maître Daniel MEHI me rappela lui-même, plusieurs mois après, pour savoir ce que je devenais après mon traitement et si ça avait marché ?  Je lui ai répondu non, avant de préciser que mon infection a évolué. Le nombre de CD4 saints a diminué et le nombre de copies du virus dans mon sang a augmenté.

Nous en déduisons tous deux que mon infection était d’origine mystique.

En Septembre 2013, je lui avais pourtant envoyé ma photo et mon nom pour qu’il me fasse un traitement spirituel mais il m’avait conseillé de faire d’abord  l’antidote pour voir. Voilà que le traitement qu’il m’a conseillé a échoué. On fait quoi maintenant ?

Après cet autre échec, le Maître m’a quand même rassuré que le problème était cerné et qu’il allait résoudre le problème par procédé spirituel.

Plusieurs mois sont passés et je croyais qu’il m’avait m’oublié. Mais en juin 2014, il me rappela encore  et me dit qu’il vient de me faire un traitement spirituel pour nettoyer mon corps et mon âme de tous les ensorcèlements, attaques mystiques et malédictions et que je pouvais refaire mon test de CD4.

J’avoue que je ne croyais plus en rien du tout. A peine si je lui ai répondu. J’avais pris l’habitude de faire les tests CD4 chaque 6 mois pour vérifier l’évolution du virus dans mon sang. Le dernier test datait de Mai 2014.

Ce test de Mai 2014 disait que mes CD4 en bon état restaient 919, soit un taux de 31,92%. Ce qui veut dire que les maladies opportunistes sont très proches de moi. Alors, comme convenu avec mon médecin, le 14 octobre 2014, j’ai refais un autre test de CD4, pour revoir où j’en étais arrivé.

Parce que je n’ai jamais pris d’antirétroviraux  et le virus est là en train d’évoluer paisiblement dans mon sang en étendant ses tentacules dans mon corps. Ce virus est une véritable bombe avec minuterie. Son explosion peut  partir à tout moment.

Le médecin a pris mes résultats et m’a regardé avec un air serein. Je croyais qu’il allait me dire que c’est la fin pour moi, mais il m’a dit que le virus est indétectable dans mon sang.

Je lui ai reposé la question de savoir ce qu’il vient de dire. Il m’a donné la même réponse. J’avais envie de crier de joie, on dirait que j’ai marqué un but à la coupe du monde. Je me sentais tout léger dans le bureau de ce médecin et j’avais envie de courir dans tous les sens comme un enfant et de dire à tous ceux que je croiserais dans la rue que j étais guéri. Je n’en revenais pas.

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

 

Le virus a disparu de mon sang, mais comment ça ? Depuis 9 ans, je suis à bout de souffle et tout d’un coup le maudit virus a disparu et est indétectable. Il y a de cela 5mois, mes CD4(*) saints restaient 919, soit un taux de 31.92%  et le  virus avait 70 mille copies dans mon sang, mais subitement on m’annonce qu’on ne les détecte plus.

Je n’ai même pas voulu lui demander, ça veut dire quoi virus indétectable dans le sang? Parce que je craignais qu’il me fasse sortir  un terme médical tordu qui allait encore ruiner  mon existence.

Je suis sorti du bureau du médecin et j’ai préféré appeler Daniel MEHI pour qu’il me donne son observation sur le thème que les médecins emploient à tout vent ‘’ virus indétectable dans le sang’’.

Parce que je sais que ce grand maître y est pour quelque chose dans ma guérison subite et miraculeuse.

Au sujet du traitement Antirétroviraux, le maître me dira que les médecins disent que les copies du virus se cachent dans le cerveau et dans les ganglions du malade. Les antirétroviraux éliminent les copies du virus jusqu’à un seuil indétectable par les technologies actuelles. Par exemple 5 ou 10 copies seulement dans le sang ne peuvent être détectées par les technologies actuelles. Le seuil de détection est de 40 copies. Ils disent aussi que les copies restantes vont se multiplier dans le cerveau et dans les ganglions du patient et après multiplication, ces copies viennent réinfecter le sang. Pour éviter une réinfection dans le sang, le patient doit prendre les antirétroviraux à vie pour rester en bonne santé et éviter la réapparition du virus. C’est la raison pour laquelle, les médecins préfèrent utiliser le thème de  «  virus indétectable dans le sang »

Les médecins ayant intégré cette donne, n’admettent pas qu’un patient puisse être guéri complètement et totalement du virus. Même s’ils ont les preuves, ils préfèrent suivre leur déontologie médicale, ce qui est normal et correcte dans un corps de métier aussi sensible que la médecine où toute déviation peut être interprétée comme du charlatanisme médical.

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

 

J’ai compris à la fin que si l’antidote du cabinet traitant ne m’a pas guéri, c’est parce que mon infection par le virus  du VIH  SIDA était due à un empoisonnement par la sorcellerie.

J’apprendrai quelques semaines après que ma mère est une redoutable sorcière et que sa confrérie lui réclamait ma vie. J’y ai cru toute de suite, parce que je vais chaque année au village dans ma voiture, rendre visite à ma mère et chaque fois que je reviens à Abidjan, toutes mes activités économiques se bloquent et les dettes s’accumulent sur moi.  Tous mes clients refusent de me payer et aucun nouveau client ne se manifeste. J’ai fais cette remarque pendant les 3années consécutives où je me suis rendu au village, voir ma mère.

Moi-même, face à toutes ces difficultés soudaines, je me demandais ce qui se passait ? C’était elle, ma mère et sa confrérie de sorciers.

(*) Le nombre de CD4 dans le corps humain est compris entre 2500 et 3000. Plus le virus du VIH sida détruit les CD4 dans le corps, plus le corps s’affaiblit et les maladies opportunistes se manifestent.  Quand le nombre de CD4 saints  a un taux  en dessous de 10%, on commence à faire la maladie et on risque la mort si un traitement efficace n’est pas administré à temps.

 

Stéphane N.A

Guéri de l’infection du virus du VIH SIDA

 

Commentaire de Daniel MEHI

Le cas de Stéphane représente en Afrique un pourcentage très infime dans les infections du VIH SIDA. Je dirais même un cas sur plusieurs dizaines  de milliers. La plupart des cas d’infections sont réels, c’est pourquoi nous préconisons automatiquement un traitement par l’antidote. Les sorciers ont le dos large et il ne faut pas leur faire de la  publicité gratuite. En tout état de cause, il ne faut  jamais s’angoisser ni stresser quand la mauvaise nouvelle tombe sur la tête, parce que maintenant, le VIH SIDA n’emporte plus les gens de façon inéluctable dans la tombe.

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225)75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420 Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

Il faut juste tomber sur le bon remède,

parce que l’antidote existe.

 

  Les différentes doses de l’Antidote et les tarifs

 

  Nous vous donnons ici les tarifs  du traitement de l’Antidote DMCA45:

 1 injection DMCA45 de 2ml coûte : 10 000 FCFA (20USD $) il en faut 45 injections administrées sur 45 Jours ou 90 jours.

 1  litre de Sirop DMCA45 coûte : 15 000 FCFA (30 USD $) il  en faut 12 Litres comme boisson quotidienne, pendant la durée du traitement.

 Tout patient résident ivoirien peut entamer son traitement avec 15 injections (30ml) + 6 litres de sirop.

Le sirop est livré maintenant en sachet de tisane 50g, et chaque sachet de 50g contient 2 litres de Sirop. Le mode d’utilisation de la tisane est donné au patient à la livraison.  L’injection et le Sirop font partie intégrante de l’Antidote DMCA45. Les prises se font de façon concomitante.

Les différentes doses se composent comme suivant :

 

 1ere Dose Standard (30ml) :   15 injections de 2ml + 6 Litres de sirop (3 tisanes)

 = 240 000F CFA

2eme Dose Moyenne (60ml) : 30 injections de 2ml + 8 Litres de sirop (4 tisanes)

= 420 000F CFA

3eme Dose Maxi (90ml)   :     45 injections de 2ml + 12 Litres de Sirop  (6 tisanes)

 = 630 000 F CFA

 Les paiements du traitement se font avant la livraison ou à la livraison ou par dépôt d’argent sur un de nos comptes bancaires  en Côte d’Ivoire. (Pour les résidents ivoiriens) La vente du traitement DMCA45 aux patients est assurée exclusivement par nos distributeurs agrées. (Voir liste fournie dans la présente) Les doses sont fournies dans des petits flacons de 14ml et de 24ml. 

Il est possible de livrer des doses minimales de

6 injections ou de 10injections aux anciens patients.

Lire le Dossier Complet ici :

http://danielmehi.unblog.fr/?p=982

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél:(+225) 75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

Daniel MEHI

Prophète de la 5e Dimension

Merci de me faire parvenir votre message à danielmehi2012@gmail.com ou prière le poster  ici

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

l’Antidote du VIH SIDA

Premier témoignage :

 

Lire le Dossier complet ici : http://danielmehi.unblog.fr/?p=982

 

Je me nomme Paul Antoine P. G,  Ivoirien, résident à Abidjan et  cadre dans une grande maison d’assurance de la place.

Je suis veuf depuis l’année 2000. Ma femme et ma fille de 3ans sont décédées successivement l’une après l’autre en 2000. A l’époque je voyageais beaucoup et mon épouse se faisait régulièrement hospitalisée au CHU de Yopougon. On m’appelait très souvent pour m’informer que mon épouse et ma fille sont hospitalisées et que je devais rentrer à Abidjan. Ma belle famille me cachait tout et quand je demandais à mon  épouse de quoi elle souffre, elle ne me disait jamais rien de convaincant.

Un jour elle décède et personne ne me dit de quoi elle est morte. Quelques 3 mois après, ma fille qui venait d’avoir ses  3ans décède aussi. J’étais meurtri par ces deux départs, mais j’étais loin de me douter que mon épouse et ma fille sont mortes du  VIH SIDA.

Ma femme, on s’est  connu quand elle avait 27ans et moi j’en avais 40. A 30ans elle décède. Mon seul enfant, décède elle aussi. Je me suis posé beaucoup de question sans même penser au VIH SIDA. J’étais convaincu que ce sont les sorciers tapis au sein de ma famille qui sont à la base de mes malheurs.

Dix ans après les décès successifs de mon épouse et de ma fille, je commence à tomber malade. Les maladies se manifestent l’une après l’autre. D’abord les nausées, ensuite les fièvres fréquentes, les indigestions chroniques, les Diarrhées, la tuberculose, le zona,  les hémorroïdes, etc.…

Mes patrons  me demandent de faire un bilan de santé pour voir, parce que je tombe trop souvent malade et je commence à manquer à mon poste. Après le bilan, je découvre que je suis infecté  par le virus du VIH SIDA et que mon infection est à un stade très avancé.

J’ai compris enfin  pourquoi mon épouse et ma fille sont mortes l’une après l’autre en trois mois d’intervalles. Ma défunte épouse  m’a contaminé.

Quand j’ai appris la triste nouvelle, sous le choc, j’ai sentis la terre se dérober sous mes pieds. Tout semblait figé tout d’un coup autour de moi. J’ai commencé à voir tout le monde flou.  Je n’entendais plus aucun bruit comme si je venais de recevoir une grosse paire de gifle.

C’était comme si toutes les maladies opportunistes ont reçu l’appel de se manifester. Les boutons, les galles, les constipations chroniques, etc.…  Je suis un homme fini et je le savais.

Le médecin de mon entreprise décide de me mettre sous les traitements antirétroviraux. Avec mon statut avancé dans la maladie, les antirétroviraux ne donnent aucun résultat positif après un an de traitement et mon état empire. Maintenant, je tousse beaucoup, j’ai du mal à respirer et ma voix sort à peine. Je commence à perdre mes cheveux et ma peau devient froissée et vieillissante.

Je me sentais seul au monde et je n’avais plus aucun secours humain, à part  mes patrons. Je vis à Yopougon dans un appartement de trois pièces  et j’habite  seul depuis le décès de ma femme et de ma fille.

Mes patrons décident de m’hospitaliser dans une unité  des maladies infectieuses du CHU de Cocody. Je sais que c’est ma fin et que plus rien ne pourrait me sauver désormais. Les traitements antirétroviraux ont  échoué, qu’est ce qui reste encore ? Rien !

Dans l’attente de mon hospitalisation, je trouve du réconfort sur internet. J’ai ouvert un compte facebook pour rester en contact avec mes nombreux amis et correspondants et lire les informations socio politiques sur la Côte d’Ivoire et dans le monde.

 

 Exif_JPEG_420

  014 Exif_JPEG_420

 034

 

 

Un jour, j’ai lu une des publications de Daniel MEHI. Sa façon de  s’exprimer  m’a ému et je me suis dit qu’il ne parlait pas comme les autres gars qu’on a l’habitude de lire. J’ai commencé à penser à lui et je l’ai demandé en amitié sur face. Il a accepté de m’ajouter à sa liste d’amis.

D’abord, je lui ai envoyé un  Bonjour Maître et il m’a répondu. Sa réponse m’a beaucoup soulagé mais j’ai commencé à hésiter à lui parler de mon cas de maladie. Un soir, avant de fermer ma page face, je lui ai balancé ; Maître,  il faut prier pour moi, j’ai des hémorroïdes qui me fatiguent depuis plusieurs mois.

Il me répond, accepte de prier pour moi et il ajoute ; tu guériras de ta souffrance, garde la foi.

Un autre jour, je me dis qu’il faille que je lui en parle. Je lui dis ; Maitre, mon cas est très sérieux et je voudrais t’en parler. Je me mets à lui raconter ma maladie, la mort de ma femme et de ma fille, la trahison de ma belle famille et de ma souffrance et que bientôt je vais être interné en soins intensifs dans une unité de maladies infectieuse au CHU de Treichville.

Je lui ai demandé de m’aider et il a accepté de me venir en aide. Quand j’ai lu sa réponse favorable à ma requête, je me suis senti tellement soulagé que j’ai même failli oublier ma détresse, pourtant je ne savais rien de lui.

Il m’a dit qu’on ne meurt plus de cette maladie depuis un peu plus de dix ans, parce qu’il existe un puissant antidote et qu’il faille simplement avoir la bonne adresse, le bon contact et un peu d’argent. Si la maladie s’est déjà déclarée, en trois mois de traitement, on est remis  sur pieds pour vaquer à ses occupations  et si on est simplement infecté, le virus est évacué en 30 jours de traitement.

 Exif_JPEG_420

  014 Exif_JPEG_420

 034

 

 

Il m’a décrit l’antidote qui se pratique de bouche à oreille et sous les manteaux et qu’il allait me mettre en contact avec la personne qui détient ce médicament miracle.

Le Maître ne m’a pas menti. J’appelle le numéro de portable qu’il m’a communiqué. Je commençais déjà à perdre patience à l’idée de rencontrer ce demi-dieu qui a le remède pour m’éviter une mort certaine.

J’indique la situation géographique de ma maison et  ils parviennent à mon domicile. Ils sont deux.  Le responsable accompagné d’un autre homme qui est l’infirmier. Je n’ai pas le choix. De quoi devrais-je avoir peur encore avec la mort qui s’approche à grand pas vers moi. Cet antidote du VIH, il faut que je teste son efficacité.

Le traitement est composé de solution injectable intraveineuse et de deux sortes de sirop bien sucré.

Il y a au minimum 15 injections intraveineuses à faire pour les cas d’infection simple sans la maladie et 45 injections intraveineuses ou plus pour les cas d’infections qui développent déjà la maladie  ou qui sont déjà couchés.

Le  sirop se décline en deux bouteilles de 1 litre  chacune  à prendre par demi- verre  avant et après les repas.

Il y a trois formules de traitement 

1ère formule : le patient se rend lui-même au cabinet pour recevoir ses doses injectables et s’approvisionner en sirop.

2e formule : l’infirmier du cabinet se rend au domicile du patient 3 à 5 fois par semaine pour administrer les injections et livrer les quantités de sirop demandées. Le transport de l’infirmier est à la charge du patient.

3e formule : le cabinet administre les injections au patient pendant le premier mois de traitement et après il lui fournit les doses dont il a besoin pour se faire piquer dans une clinique de son choix ou quand il part en voyage et qu’il doit continuer son traitement. La livraison du produit se fait à son domicile et la quantité nécessaire pour sa guérison lui est livrée jusqu’à ce qu’il soit débarrassé du virus.

Le patient ne paie qu’une seule fois pour tout son traitement. Même si le traitement doit durer un an et que la quantité à livrer dépasse la dose initiale. Le prix est le même pour toutes les doses ; que ce soit pour 15 injections, pour 30 injections, 45injections ou plus. Le transport de l’infirmier est à la charge du patient après le premier mois de traitement.

Ayant bien compris leur organisation, et avec mon état de quelqu’un presque déjà couché, j’ai choisi la 3e formule.

Le même jour, j’ai commencé le traitement et j’ai fait 5 injections en une semaine et vidé 4 bouteilles de sirop. A ma grande surprise, je constate une nette amélioration progressive de mon état de santé. Ma force physique est revenue. Ma constipation chronique et mon hémorroïde  ont disparu.

Après 3O jours de traitement, je suis redevenu un vivant, et le sirop que je bois à chaque repas commence à développer en moi une grande force et  activer ma libido. Mon ventre ballonné est redescendu et je vais très bien aux toilettes. La seule difficulté que j’éprouve est que mes deux fesses sont couvertes d’œdèmes douloureux  à cause des piqûres de seringue et je ne dors maintenant que sur le dos. Donc après un mois, je décide de faire une petite pause le temps que les traces de piqûres sur mes deux fesses se cicatrisent un peu.

 Exif_JPEG_420

  014 Exif_JPEG_420

 034

 

 

A cause de cet antidote du VIH, mon hospitalisation a été annulée par les médecins de notre Entreprise et pour ne pas paraître ridicule à leurs yeux, j’ai continué de prendre les antirétroviraux. J’allais me faire renvoyer de mon travail si je refusais les antirétroviraux.  Donc j’ai continué les deux traitements. Je me demandais ce que ce mélange allait produire dans mon organisme, mais là où j’en étais, plus rien ne pouvait me faire peur.

Pratiquement, j’ai eu plus confiance à l’antidote qu’aux antirétroviraux. Mon traitement par  l’antidote a débuté en juillet 2013 et en Décembre 2013 j’ai fais un autre bilan de santé et voilà la bonne nouvelle.

A la suite de ce bilan prometteur, mon patron me demande de reprendre le service le 3 janvier 2014. Fou de joie, la première personne que j’ai appelée est le Maître Daniel MEHI. Ma guérison est en bonne voie. J’ai envie de le crier à la face du monde. Enfin, l’antidote est en train de faire son effet. Le virus recule dans mon sang et j’ai une grande force physique.

Mes collègues sont surpris de me revoir assis dans mon bureau. Ça chuchote dans les recoins du bureau. Les regards furtifs ici et là de certains collègues ne me gênent guère. Je dégage la grande forme et je pette la santé.  Certains de mes collègues en déduisent que les gens ont menti sur moi et que je n’avais pas le VIH  SIDA, et que les gens sont trop mauvais pour raconter du n’importe quoi sur les autres.

D’autres disent que c’est vrai, que j’ai le VIH en phase terminale, mais qu’ils ne savent pas comment j’ai pu m’en sortir alors qu’on me donnait déjà pour mort à cause de virus.

Je viens de sortir d’une tombe, et quand on vient de cet endroit là, on n’a plus le temps d’écouter les médisances.

Toutes mes anciennes copines ont fait leur teste de dépistage, mais heureusement, aucune d’entre elles n’a contracté le virus. Cette autre nouvelle m’a soulagé encore et  m’a remonté le moral.

En juin 2014, j’ai fais un autre bilan. Le médecin me dit que le virus est indétectable dans mon sang. Mais, c’est quoi ce charabia de virus indétectable dans le sang ? Je suis guéri oubien je ne suis pas guéri ?

Les médecins ne veulent pas admettre que l’on puisse guérir de ce virus. Mais moi je suis guéri et j’en suis sûre, parce qu’il n’y a plus rien qui prouve le contraire.

J’ai arrêté les antirétroviraux depuis plusieurs mois et les injections de l’antidote aussi. Ce que je commande de temps en temps, c’est ce fameux sirop qui me donne une force herculéenne et qui attise ma libido.

Mais, je sais maintenant que l’antidote contre le VIH SIDA existe vraiment.

 

Paul Antoine  P. G

Guéri de la maladie du VIH SIDA

 

Commentaire de Daniel MEHI

L’observation que je peux faire au sujet de cette guérison est que ce patient a panaché les antirétroviraux et les antidotes du VIH SIDA créés par un africain, mais on observe qu’il a été guéri. Ce que les antirétroviraux n’ont pu faire à eux seuls, un Antidote africain a pu le faire. Ce que nous devons retenir dans ce cas, est que  le principe actif contenu dans cet antidote africain est plus fort que les principes actifs contenus dans les antirétroviraux. Si ce médicament africain était un faux , l’état de santé de ce patient se serait dégradé très rapidement à cause de ce mélange de médicaments de différentes origines.

Il est à noter que le monsieur qui possède cet antidote du VIH SIDA n’est pas un tradi praticien ou un pseudo docteur en médecine, mais cet homme a reçu ce médicament comme un don. Il ne vit même pas des fruits de ce don, il gagne autrement sa vie.

Je suis encore agréablement surpris  par ce mélange, parce que moi-même, j’ai souvent demandé aux malades qui me sollicitent et qui sont pour la plupart sous traitements antirétroviraux de ne pas mélanger les deux.

Une chose est sûre, les antirétroviraux ne sont pas efficaces pour guérir du VIH SIDA en plus de ses nombreux effets secondaires et des séquelles du traitement que le patient garde à vie.

 Exif_JPEG_420

  014 Exif_JPEG_420

 034

 

 

Cet antidote, outre le dosage pour les adultes, il y a un dosage pour enfant de moins de 15 ans et un autre dosage pour nourrisson.

Les effets secondaires de cet antidote sont uniquement les nombreux œdèmes laissés par les piqûres quotidiennes successives. Mais avec les pommades apaisantes en vente dans les pharmacies, ces petites douleurs sont vite maitrisées.

En plus de ces petits œdèmes, on observe chez certains patients, au cours des injections, l’effet d’un grand froid que le patient attrape et qui dure de 30minutes à 1 heure de temps environ.

Ce grand froid fera trembler le patient comme une feuille de papier. Ses dents claquent et ses mâchoires s’agitent. Ses membres vivotent et tout le corps est secoué par ce froid soudain.

Cela peut intervenir, partout, en marchand dans les rues, au bureau, en conduisant un véhicule ou ailleurs. C’est le signe que le virus est en train d’être évacué totalement de l’organisme.

 Exif_JPEG_420

  014 Exif_JPEG_420 034

 

 

 L’antidote du VIH SIDA existe depuis 2002 et c’est un Africain qui l’a découvert. Avec cet antidote, le virus du VIH SIDA  est vaincu pour toujours.

Comment Entrer en contact avec AFRA PHARMACEUTICS ? 

 

AFRA PHARMACEUTICS

We believe in winning Africa

Tél : ( +225 75 13 95 52 / 89 55 24 39

 

_______________________________________________

 

Les différentes doses de l’Antidote et les tarifs

  Nous vous donnons ici les tarifs  du traitement de l’Antidote DMCA45:

 1 injection DMCA45 de 2ml coûte : 10 000 FCFA (20USD $) il en faut 45 injections administrées sur 45 Jours ou 90 jours.

 1  litre de Sirop DMCA45 coûte : 15 000 FCFA (30 USD $) il  en faut 12 Litres comme boisson quotidienne, pendant la durée du traitement.

 Tout patient résident ivoirien peut entamer son traitement avec 15 injections (30ml) + 6 litres de sirop.

Le sirop est livré maintenant en sachet de tisane 50g, et chaque sachet de 50g contient 2 litres de Sirop. Le mode d’utilisation de la tisane est donné au patient à la livraison.  L’injection et le Sirop font partie intégrante de l’Antidote DMCA45. Les prises se font de façon concomitante.

Les différentes doses se composent comme suivant :

 1ere Dose Standard (30ml) :   15 injections de 2ml + 6 Litres de sirop (3 tisanes)

 = 240 000F CFA

2eme Dose Moyenne (60ml) : 30 injections de 2ml + 8 Litres de sirop (4 tisanes)

= 420 000F CFA

3eme Dose Maxi (90ml)   :     45 injections de 2ml + 12 Litres de Sirop  (6 tisanes)

 = 630 000 F CFA

 Les paiements du traitement se font avant la livraison ou à la livraison ou par dépôt d’argent sur un de nos comptes bancaires  en Côte d’Ivoire. (Pour les résidents ivoiriens) La vente du traitement DMCA45 aux patients est assurée exclusivement par nos distributeurs agrées. (Voir liste fournie dans la présente) Les doses sont fournies dans des petits flacons de 14ml et de 24ml. 

Il est possible de livrer des doses minimales de 6 injections ou de 10injections aux anciens patients.

Lire le dossier ici :  http://danielmehi.unblog.fr/?p=982

NB:  Nous  délivrons maintenant, à la demande de toute personne infectée et malade, des ordonnances médicales établies par des médecins assermentés, en vue de s’administrer l’Antidote DMCA45 dans tout établissement sanitaire privé en Côte d’Ivoire.

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél:(+225) 75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420    014
  Exif_JPEG_420    034

 

Daniel MEHI

Prophète de la 5e Dimension

Merci de me faire parvenir votre message

par email  à : danielmehi2012@gmail.com

ou  directement ici.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

Le VIH Sida et le pouvoir de Daniel MEHI

 

  VIH Sida et l’Antidote

Lire le Dossier complet ici : 

http://danielmehi.unblog.fr/?p=982

 

 AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire 

We believe in winning Africa 

Tél : (+225) 75 13 95 52/89 55 24 39

  Exif_JPEG_420Solution injectable DMCA45 Flacon de 14ml+Poudre de Tisane 50g   014
  Exif_JPEG_420    Solution injectable DMCA45 + Poudre de Tisane 50g034

L’Antidote DMCA45 a été formulé par les

Laboratoires AFRA PHARMACEUTICS

Abidjan – Côte d’Ivoire.

———————————————————-

AFRA PHARMACEUTICS est

l’acronyme de Sciences Pharmaceutiques des Frères Africains.

 

Comment Entrer en contact avec AFRA PHARMACEUTICS ?

Allo DMCA45  Abidjan – Côte d’Ivoire

(+225) 75 13 95 52/89 55 24 39

————————————————-

Distributeur Agrée Abidjan Nord

Iness Kacoubla

Tél : (+225) 07 87 73 10

————————————————————–

Distributeur Agrée Abidjan-Sud

Charline Mian

Tél : (+225) 44 32 26 01 /89 87 26 40

  

Les appels sont reçus tous les jours du lundi au Vendredi de 08H à 18H GMT.

Le Samedi et jours fériés de 09H à 14H GMT

 Veuillez laisser  vos messages avec vos contacts téléphoniques

par email  à :

afrapharmaceutics@gmail.com

ou SMS sur Messenger/WhatsApp : + 225 75139552

 AFRA PHARMACEUTICS  recherche des représentants et distributeurs de l’Antidote DMCA45 dans les différents pays Africains et dans les grandes villes. La condition immédiate est que ledit représentant ou distributeur soit une personne morale ou physique qui ait eu déjà à utiliser l’Antidote DMCA45 ou que l’un de ses proches l’a utilisé et qu’il connaisse assez bien ce traitement  pour l’avoir expérimenté. Prière nous laisser votre message et votre contact à l’adresse :

afrapharmaceutics@gmail.com

ou sur

Messenger/WhatsApp: +225 75 13 95 52

 Le traitement du VIH Sida, pour une guérison complète et totale existe depuis une dizaine d’année en Côte d’Ivoire, mais les soins sont fournis à certains privilégiés de la société. Le traitement se fait sous les manteaux, soit à domicile, ou soit dans un endroit tenu secret. Ceux qui ont découvert ce médicament miracle, ont été empêchés de porter leur trouvaille sur la place publique, à cause des menaces des multinationales occidentales et surtout à cause des fonds versés par le gouvernement Américain, aux gouvernements africains, pour la soit disant lutte contre la pandémie du Sida.

Il est préférable pour ces gouvernements africains de recevoir quelques millions de dollar Américain que de faire la promotion d’un traitement miracle contre le VIH.

Le traitement dont il est question se compose de 15 injections intraveineuses et de 4bouteilles de sirop de 1 litre.

Les injections peuvent se faire en 5 prises par semaine. A la suite de la première série d’injections, il faudra attendre 15 jours pour recommencer une nouvelle série de  5
injections. Puis attendre encore 15 jours pour faire la dernière série d’injections.

La durée de ces séances n’excède pas 45 jours.

Mais, ceux qui ne supportent pas les injections à répétition, peuvent étaler les séances sur 3 mois voire  4mois.

Le sirop se prend pendant les repas en 2 verres, jusqu’à la fin du contenu.

Il est recommandé de faire, avant le commencement de ce traitement, un test de CD4

Ce test de cd4 permet de connaitre le nombre de CD4 saints et le nombre de copies du virus dans le corps.

Après la première séance de traitement, il est recommandé de refaire un autre test de CD4, pour déterminer le nombre de CD4 récupérés et
le nombre de copies virales détruites.

Le nombre normal de CD4  dans le corps humain est compris entre 500 et 1600.  Le nombre de copies du VIH, dans le corps, ne doivent pas dépasser les 50 000 copies sinon,  bonjour les premiers symptômes du Sida.

Une série de 15 injections peuvent détruire 50 mille copies virales et restituer le nombre de CD4 correspondant. Mais le nombre de copies virales détruites est fonction de la récupération des forces par le patient.

Le sirop accompagnant le traitement, apporte beaucoup de force aux patients.

Si le nombre total de CD4 n’a pas été récupéré et que toutes les copies virales n’ont pas été éliminées, il faudra reprendre une nouvelle série d’injection.

Les médecins spécialistes disent souvent qu’on ne guéri pas du VIH Sida, mais c’est pure mensonge des industries pharmaceutiques reprises et véhiculés par les agents encagoulés dans les fonctions de médecins spécialistes. Ils disent même que, si toutes les copies du VIH disparaissent dans le sang, elles se cachent dans les tissus du cerveau pour réinfecter le sang si
on arrête de prendre les fameux retro viraux.

C’est un système de contrôle de la vie des gens instauré par l’occident. C’est de l’enfumage comme tout le reste de leurs actions dans le monde. C’est quel médicament  on
prend  à vie ? En plus, avec plein d’effets secondaires. Foutaise !!!

On guéri bel et bien du VIH, et cela de façon définitive. Le business du VIH, est un grand commerce qui profite à tous les gouvernements du monde. Tous ceux qui peuvent soigner cette maladie sont vus comme des ennemis. Il y a un black out total sur  les traitements efficaces et miraculeux proposés très souvent par les inventeurs africains.

Dans ma publication de Juin 2013 (Daniel MEHI et le pouvoir de Guérison) j’avais parlé de ma faculté à soigner à distance toute maladie découlant  d’un empoisonnement et
envoûtement  mystiques..

A la suite de cette publication, j’ai été contacté par de nombreuses personnes souffrantes de divers maux dont le VIH Sida. J’avais dit que je pourrai faire quelque chose pour tous ceux qui sont  infectés et qui se trouvent en Abidjan, parce qu’il est facile de les rediriger vers le cabinet qui possède le traitement efficace, et qui se trouve ici à Abidjan.

A ceux qui souffrent des maladies naturelles et qui n’ont pu trouver satisfaction avec mes soins de guérison à distance, je leur dit de ne pas désespérer. Les soins de guérison ont aussi la faculté de les rediriger vers le bon praticien qui les soulagera de leur souffrance. Les énergies que j’envoie sont issues de la haute intelligence spirituelle divine.

Toute maladie qui a atteint le corps physique et qui a détruit tout organe vital ou qui est en voie de détruire les organes vitaux, doit être traitée sur le plan médicinal.

A ceux qui me contactent pour le VIH SIDA, je leur propose toujours les deux  voies qui s’offrent à moi pour guérir un être humain. D’abord la voie spirituelle, par l’envoi des soins de guérison à distance pour nettoyer son âme ou  son corps holistique  (corps, âme, esprit)

Parce que les maladies naissent d’abord dans le monde spirituel avant de se manifester dans le corps physique des êtres humains.

Ensuite, je leur propose le traitement sur le plan physique pour annihiler l’action du virus dans le corps physique.

L’envoi de soins de guérison à distance est totalement gratuit, mais les soins physiques sont payants, parce que, je ne les fais pas moi-même. Je confie le patient à ceux qui ont le vrai remède.

D’après les explications de certaines personnes, qui sont rentrées en contact avec moi, le niveau de leur charge virale et le nombre de CD4 dans leur sang ne varie pas  malgré  la prise de retro viraux ou de traitement chez les tradi praticiens. Certains  trainent l’infection depuis plus de 10ans sans trop de variation du niveau d’infection.

Là où certains malades ont trouvé guérison, eux, n’ont pas été guéris. Donc ces malades se posent des questions.

La réponse à votre angoisse face à l’infection  et  aux échecs de votre guérison est d’abord un traitement spirituel que je ferai pour vous et ensuite, je vous mets en contact avec le cabinet qui a le traitement.

Il y a de fois des empoisonnements et envoûtements qui se cachent  derrière de petits maux, juste pour vous épuiser  financièrement et physiquement.

Les démons et les sorciers sont parfois très futés.

J’ai également une solution imparable contre toutes les maladies, qu’elles soient physiques ou spirituelles.

A tous ceux qui veulent se guérir eux-mêmes sans recourir à une tierce personne, ou qui veulent guérir les autres, je leur propose à partir de maintenant  l’initiation à la flamme violette de Maitre –Germain.
Cette flamme, est une flamme purificatrice et elle anéanti toutes les énergies densifiées telles que les maladies, les empoisonnements mystiques, les émotions, les dettes du Karma, etc…, et également, apporte des soins aux animaux et  aux plantes et nettoie les lieux, en agissant à distance.

Mais cette initiation n’est pas gratuite, elle est payante.  Je reste à la disposition de tous ceux qui désirent se joindre aux travailleurs de lumière pour se guérir eux-mêmes et guérir les autres.

En définitive,  nous ne combattons pas la chair et le sang, notre combat est dirigé contre les esprits malveillants qui retiennent les êtres humains sous leur domination.

 

Daniel MEHI

Le dernier Prophète

envoyer votre message à

danielmehi2012@gmail.com

ou laisser moi votre message ici

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

  • octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  

alessecaca |
fexofenadineca |
Nonvide28 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Omra2012
| Peleenterresainte2012
| IMAM REZA (p)